Westfield joue la carte de l’entertainment 
Temps de lecture estimée : 2 minutes

Un concert de Lady Gaga, un festival de courts-métrages ou encore la réalisation d’une fresque murale par l’artiste Hopare. Autant d’événements qui permettent au groupe de réinventer l’expérience client pour attirer de nouveaux consommateurs.

On le voit, le seul centre commercial ne suffit plus à favoriser une plus grande expérience client. Conscient des bouleversements dans le retail, le groupe Westfield a décidé de proposer de nouveaux parcours clients. L’un des plus médiatisés fût la diffusion d’un concert ,en avant-première, du dernier album “Love For Sale” de Lady Gaga. Cet événement a été diffusé le 30 septembre dernier simultanément en live dans 21 centres Westfield à travers 10 pays et en direct sur la plate-forme live.westfield.com. “En France, 8 centres ont participé à la diffusion de ce concert. Nous avions créé un espace dédié à cette occasion, un peu cosy avec des collations et une grande qualité de diffusion. Nous avons filmé le public pour rendre la chose encore plus interactive et conviviale”, explique Julie Norcia, directrice marketing chez Unibail Rodamco Westfield France. Dans un autre registre, le groupe vient également de lancer en partenariat avec Publicis Media Connect et Vice France un festival de courts-métrages baptisé Westfield Stories.

À LIRE AUSSI : Guillaume Lucas (Vinci Immobilier) : “Nous souhaitons redensifier les centres commerciaux existants”

L’originalité réside dans le fait que les courts-métrages ont été tournés dans six centres du groupe en France. Le premier a été diffusé le 15 octobre dernier. Le 26 novembre possibilité sera faite pour le public de voter pour le court-métrage de son choix. Un jury présidé ensuite par l’actrice Géraldine Nakache rendra ensuite son verdict au début du mois de décembre. “Outre la possibilité pour les personnes de regarder ces films sur la plate-forme de Vice, les centres commerciaux qui le souhaitent peuvent installer des box dédiées permettant le visionnage de ces courts métrages. Bien entendu, l’idée pour Westfield est de faire des centres commerciaux des lieux de vie où se créent, se vivent et se forgent des histoires. Seul, entre amis ou en famille. Le premier court métrage, tourné au Westfield Les 4 Temps (La défense) met en scène une histoire autour du click and collect, d’un costume, d’un café. Ce qui permet de scénariser ce qui peut se passer dans un lieu comme celui-ci”, poursuit Julie Norcia.

On le voit, le groupe cherche, alors que les centres commerciaux ont beaucoup souffert des baisses de fréquentation, à proposer des choses différentes pour sortir des sentiers battus. La simple activité shopping ne suffit plus dans l’expérience client. “On se rend compte que nos centres commerciaux attirent tous les socio-types qui viennent avec une fréquence différente. Il y a beaucoup de mixité”, précise Julie Norcia avant de poursuivre : “Il s’agit pour nous de proposer autant d’évènements que nos clients sont variés.” Ainsi, l’artiste Hopare, figure du street art en France, a réalisé du 21 juin au 1er juillet, une fresque créée exclusivement pour le Westfield Forum des Halles.

À LIRE AUSSI : Klépierre veut séduire les jeunes enseignes

Laisser un commentaire

Fermer le menu