[Exclu] L’Iref et Microsoft s’allient pour accompagner les réseaux dans leur transformation numérique
Temps de lecture estimée : 3 minutes

La Fédération des réseaux européens de partenariat et de franchise vient d’annoncer avoir noué un partenariat avec Microsoft afin d’aider les têtes de réseaux à accélérer leur transformation numérique. Explications avec Michel Kahn, président de l’Iref, et Gilles d’Aramon, directeur de l’entité Small, Medium and Corporate Business, dédiée aux ETI et PME, chez Microsoft.

Dans un contexte incertain et dans lequel des secteurs sont encore à l’arrêt, la digitalisation devient un sujet essentiel pour les réseaux. C’est pour les aider à accélérer cette transition que l’Iref, la Fédération des réseaux européens de partenariat et de franchise, et Microsoft viennent d’annoncer la mise en place d’un partenariat stratégique. “Cela fait deux ans que nous sommes en relation avec Microsoft. Si le projet était dans les tuyaux, incontestablement la crise de la Covid-19 a accéléré les choses”, insiste Michel Kahn, président de l’Iref.  Face au constat que rien n’était mis en place à grande échelle pour épauler les enseignes à se digitaliser, la fédération a souhaité développer un partenariat solide et pérenne. “Nous sommes la seule fédération qui est en relation avec toutes les formes de commerce organisé et associé. L’Iref regroupe près de 2 000 réseaux qui se développent via un contrat de franchise, de partenariat, de concession ou encore d’affiliation. Chacune de ces formes ont des principes juridiques, des stratégies marketing et des modes d’organisation différents, analyse Michel Kahn. Tous ont également des besoins différents en matière de digitalisation.”

À LIRE AUSSI : Paiement sans contact : 42 % des Français l’utilisent davantage depuis le début de la crise

Alliance pertinente

Aussi, l’Iref pointe les difficultés pour les réseaux de trouver les bons prestataires et d’avoir une stratégie cohérence. “Nous nous sommes rapprochés de nos adhérents et nous avons identifié leur volonté d’être fortement accompagné dans leur transformation digitale. Les réseaux sont souvent perdus face à la multiplication des prestataires et beaucoup ont fait des erreurs. Ils se retrouvent ainsi souvent avec des solutions qui ne sont plus en phase avec leurs besoins”, assure Michel Kahn. Le partenariat noué avec Microsoft entend donc balayer ces problématiques et répondre aux différentes attentes des têtes de réseaux. “Nous sommes un partenaire historique et privilégié des PME depuis plus de 38 ans, insiste Gilles d’Aramon, directeur de l’entité Small, Medium and Corporate Business, dédiée aux ETI et PME, chez Microsoft. Nous avons 200 000 entreprises clientes et 10 500 partenaires. Et une partie très importante de notre activité concerne les ETI et les PME. C’est important de le rappeler car, de prime abord, on pourrait penser qu’en tant qu’entreprise américaine nous travaillons qu’avec des grands groupes. Ce qui n’est pas le cas.

Avec l’Iref, notre volonté est de véritablement créer une alliance pertinente permettant de viser une communauté dans son ensemble.”

 À LIRE AUSSI : 82 % des Français attendent des services digitaux en magasins

Rattraper le retard accumulé

Concrètement, le partenariat entre l’Iref et Microsoft consistera avant tout à répondre aux besoins des réseaux adhérents via des outils de collaboration à distance, de gestion logistique ou encore de gestion d’encaissement. “C’est le premier pilier de ce partenariat : accompagner les entreprises en leur apportant des solutions digitales homogènes et sécuritaires pour l’ensemble de leurs métiers”, insiste Gilles d’Aramon. Du côté de l’Iref, l’objectif est clair : permettre aux adhérents de faire le bon choix et proposer, via une labellisation, des solutions efficaces.  “Il y a clairement trois attentes qui se dégagent de ce partenariat : aider les réseaux à doper la rentabilité et le développement du CA de leurs partenaires/affiliés, permettre un recrutement plus intense et qualitatif de nouveaux partenaires grâce aux outils et l’expertise de Microsoft et enfin améliorer la communication interne entre la tête de réseau et les partenaires qui est aujourd’hui encore très empirique”, détaille Michel Kahn. De son côté, Gilles d’Aramon explique que ce partenariat devrait permettre aux enseignes de rattraper le retard accumulé concernant leur transformation digitale.

“La crise a fait comprendre aux enseignes qu’elles étaient très en retard. Le fait de choisir une plate-forme unique leur permettant d’avoir les outils adéquats pour se digitaliser sera un moyen de compenser cela.”

À LIRE AUSSI :  Amazon : “Les clients vont dans les magasins physiques et y retourneront quand ils le pourront”

Créer de l’échange

Pour Microsoft, l’autre pan important de ce partenariat sera d’accompagner l’Iref dans sa propre digitalisation afin qu’elle puisse mettre en relation plus facilement ses adhérents via des outils numériques performants. Alors qu’elle organise régulièrement des ‘e-rencontres’, la fédération entend aussi créer des ateliers spécifiquement dédiés  la digitalisation. “L’objectif reste que les têtes de réseaux puissent échanger et que nous, en tant que fédération, nous puissions les aiguiller dans cette stratégie. Nous souhaitons avoir le rôle de facilitateur et donner les meilleures recommandations possibles pour les épauler dans leur transformation digitale. Nos experts en interne seront présents pour renforcer l’expertise de Microsoft”, affirme Michel Kahn. “Nous voulons faire comprendre que la transformation numérique n’est pas juste une tendance à la mode mais qu’il s’agit d’un besoin vital pour les enseignes pour offrir notamment de nouveaux services aux consommateurs”, ajoute Gilles d’Aramon.

Laisser un commentaire

Fermer le menu