Maisons du Monde prévoit une baisse de son chiffre d’affaires au second semestre
Temps de lecture estimée : 2 minutes

L’enseigne spécialisée dans la décoration et l’ameublement vient de dévoiler ses résultats annuels pour 2019. Si, globalement, Maisons du Monde enregistre de bonnes performances, le réseau prévoit une baisse de son activité au second semestre. Explications.

Malgré une fin d’année 2019 chahutée avec les grèves, Maisons du Monde a affiché de bonnes performances. En effet, à l’occasion de la publication des résultats annuels, Julie Walbaum, directrice générale de Maisons du Monde, a expliqué que l’enseigne a enregistré “une croissance des ventes à deux chiffres”. De bons résultats en partie tirés par la croissance du nombre d’implantations à l’international mais aussi par la forte progression de l’activité e-commerce. En 2019, les ventes en ligne ont représenté 25 % du chiffres d’affaires, soit une hausse de plus de 20 % par rapport à l’année précédente. Avec le click-in-store, la stratégie digitale représente désormais 50 % des ventes totales de Maisons du Monde. Les bons résultats de l’enseigne sont également portés par les magasins présents à l’international. Actuellement, sur les 376 magasins Maisons du Monde, plus de 140 sont situés à l’étranger. “Les ventes à l’international ont connu une croissance significative (+19,2 %) et représentent désormais 45 % du chiffre d’affaires total”, insiste l’enseigne.

À LIRE AUSSI : Coronavirus : le commerce en difficulté

Manque de visibilité

Malgré ces bons indicateurs, Maisons du Monde reste prudent par rapport à l’évolution de l’activité sur les prochains mois, compte tenu de la situation économique fortement impactée par l’épidémie du coronavirus. Cette dernière a entraîné “une perturbation temporaire de notre chaîne logistique en Chine ainsi qu’un ralentissement du trafic en magasins dans les pays les plus affectés tels que l’Italie”, souligne Julie Walbaum. Dans cette période d’incertitudes et où le manque de visibilité pour la marque est croissant, la direction a fait le choix de lancer un plan d’action et a notamment mis en place un comité ah hoc afin de suivre l’évolution du Covid-19 semaine après semaine. “De plus, nous sommes actuellement en train de revoir le plan d’ouvertures de magasins afin de trouver le juste équilibre entre investissements pour la croissance future des ventes et protection du cash. Afin de soutenir nos ventes en ligne, notre marketplace sera lancée, comme prévu, cet été”, détaille Julie Walbaum.

À LIRE AUSSI : Comment je gère ? L’impact d’une épidémie sur mon activité. 

Une baisse d’activité au second semestre

Si pour le premier semestre, l’impact du coronavirus ne se fera pas réellement sentir, Maisons du Monde prévoit un fléchissement de son activité dès le second semestre. “Cette conjugaison sans précédent d’événements, aussi incertains que volatils, n’offrent pas de visibilité suffisante pour fournir à ce stade des perspectives fiables sur l’ensemble de l’année. Nous le ferons une fois que la situation sera normalisée”, insiste la directrice générale de Maisons du Monde. Toutefois, Julie Walbaum se veut rassurante et précise que le modèle économique de Maisons du Monde “a prouvé sa solidité en 2019 : la combinaison de nos forces structurelles et de nos actions stratégiques nous rendent confiants dans notre capacité à dégager de la croissance forte et rentable à moyen terme”.

Laisser un commentaire

Fermer le menu