Hausse de parts de marché mais CA annuel en repli pour l’opticien Krys
Temps de lecture estimée : 2 minutes

Le groupe dirigé par Jean-Pierre Champion aura plutôt fait preuve d’agilité en 2020. En dépit de deux mois de confinement, l’opticien aura vu son CA rebondir de 15 et 20 % sur les mois d’octobre et de décembre dernier.

Avec un chiffre d’affaires d’un milliard d’euros sur l’exercice 2020, en repli de 9,8 % sur un an, le groupe Krys aura limité la casse. La fermeture de deux mois, pour cause de pandémie, aura nécessairement impacté l’opticien qui a réussi, néanmoins, en 2020, à concrétiser l’ouverture de 32 magasins en France et de 3 à l’international. Mais contre 50 ouvertures sur la période 2019. Sur l’année écoulée, le groupe a augmenté ses parts de marché de 0,4 point, pour s’établir à 15,8 %. Contre un gain estimé de 0,5 point de PdM en 2019. “Les mois d’octobre et décembre ont permis d’établir de nouveaux records de croissance et le gain de nouveaux clients pour le groupe, avec un chiffre d’affaires qui a bondi respectivement de 15 % et de 20 %”, précise l’opticien.

A LIRE AUSSI : Alain Afflelou accuse une baisse de son chiffre d’affaires de 15 % sur l’exercice 2020

Pour maintenir son activité et ne pas risquer de se retrouver en pénurie d’approvisionnement, le groupe aura pu compter sur son site industriel de Bazainville (Yvelines). Ce dernier aura enregistré un CA de 128 millions d’euros à fin septembre 2020, “en léger recul par rapport à l’exercice précédent malgré deux mois de fermeture.” Le groupe articule son offre autour de plusieurs marques parmi lesquelles, Krys, l’enseigne amirale, Lynx Optique You Do, la marque low cost et le Collectif des Lunetiers (anciennement Vision Plus), enseigne d’ultra-proximité. Par ailleurs, via Krys Audition, le groupe est aussi positionné, grâce à ses 176 centres, sur le marché des aides auditives. Distributeur-producteur articulé autour d’un modèle coopératif entrepreneurial, le groupe aura donc fait preuve de résilience pour absorber la crise sans trop de dégât.

“Fidèles à nos convictions et à nos engagements d’excellence et d’innovation au service de la santé visuelle et auditive des Français, nous avons choisi d’adopter une posture offensive malgré la crise sanitaire pour continuer d’inscrire le groupe dans une trajectoire de croissance durable et responsable”, explique Jean-Pierre Champion, directeur général du groupe.

A LIRE AUSSI : En février, le commerce se rattrape en centre-ville

Laisser un commentaire

Fermer le menu