Le commerce spécialisé se rattrape en décembre
Temps de lecture estimée : 2 minutes

Procos vient de publier son bilan pour le mois de décembre. Premier constat, les ventes web ont explosé modifiant lourdement le rapport avec les magasins pourtant ouverts pendant la période.

Un mois de décembre positif. Voilà ce que Procos a souhaité retenir. Avec une hausse de 12 % par rapport à 2019, la première quinzaine a été particulièrement dynamique. “Mais, au fur et à mesure, la fréquentation des points de vente s’est beaucoup dégradée à l’approche de la fin du mois”, souligne Procos. La fédération souligne que les métropoles, les grands centres-villes et centres commerciaux ont fait face à des baisses de fréquentation oscillant entre – 20 et – 35 % en fin de mois. “Décembre a été un mois dynamique pour le sport et l’équipement de la maison (+ 25 %). Il le fut beaucoup moins pour la beauté-santé (+ 4,6 %), la chaussure (+ 4,5 %) ou les bijoux (+ 6 %). L’équipement de la personne (+ 12,7 %) et l’alimentaire spécialisé (+ 11,8 %) se situent en position médiane”, précise Procos.

A LIRE AUSSI : La non-ouverture “automatique” des commerces les dimanches de janvier ne passe pas

Mais plus globalement, la fédération insiste sur le fait que l’année 2020 aura été, sans surprise, très inégale selon les secteurs. En effet, certains pans de l’économie auront réussi à limiter la casse. On pense ainsi aux filières sport (cumul annuel à – 4,5 %), à l’alimentaire spécialisé (-7 %) ou à l’équipement de la maison (- 8 %). “Il n’en est pas du tout de même pour d’autres qui restent très en retrait ; la chaussure (- 27,5 %), les bijoux (- 23 %), l’équipement de la personne (- 22,7 %) et la beauté-santé (- 22 %)”, remarque Procos.

A LIRE AUSSI : Retail : chute des ventes de 24,5 % sur l’année 2020

Signe d’une modification du paysage économique, les ventes Web ont surperformé en dépit de la réouverture des magasins en décembre. “Toutes activités confondues, elles connaissent une croissance de + 85 % en décembre et + 80 % sur l’ensemble de l’année”, note Procos. Bien évidemment, ces ventes n’ont pas réussi à compenser les baisses d’activité en magasin.

“Cette croissance ne permet malheureusement pas de récupérer les baisses d’activité des magasins (entre 3 et 4 % de récupérations selon les secteurs)”, poursuit Procos.

Plus généralement, l’équilibre entre le Web et les points de vente s’en trouve profondément modifié. Autre très grosse ombre au tableau : la restauration. Selon Procos, le chiffre d’affaires de décembre était de – 38 % en cumul mais certains réseaux ont perdu en novembre et décembre 100 % de leur chiffre d’affaires. “Fin 2020, de nombreuses chaînes avaient déjà perdu plus de 50 % de leur chiffre d’affaires par rapport à 2019”, alerte la fédération avant de conclure : “idem pour les salles de sport ainsi que les cinémas dont la baisse est de – 70 % sur 2020.”

A LIRE AUSSI : Enseignes en réseau, Procos tire la sonnette d’alarme

Laisser un commentaire

Fermer le menu