Écomiam remporte la seconde édition du Big Concours
Temps de lecture estimée : 2 minutes

Ils étaient cinq en finale. C’est l’enseigne spécialisée dans la vente de produits surgelés qui a su convaincre le jury par sa simplicité, sa démarche RSE engagée et son bon sens paysan.

Vendredi dernier, le jury du Big Concours, après avoir écouté les présentations des cinq finalistes (MBE Mail Boxes EtcBoulangeries AngeBasilic & CoMédor et Compagnie et enfin Écomiam) s’est finalement prononcé en faveur de ce dernier. À la clé pour Écomiam, pas moins de 370 000 euros de dotations. “Nous avons franchi un cap. Avec 65 points de vente essentiellement connus par le biais du bouche-à-oreille, nous devons désormais nous rapprocher de nos clients cibles”, explique Daniel Sauvaget, fondateur et PDG et d’Écomiam. Fondée il y a 11 ans, l’enseigne, entrée en bourse à la fin 2020, a affiché, sur son exercice 2020-2021, clôturé à fin septembre, un chiffre d’affaires de 36,2 millions d’euros, en croissance de 38,8 % par rapport à 2019 et de 6,6 % comparé à 2020.

Pour cette seconde édition, le jury composé de Émilie Perrier, directrice commerciale BFM Business, Noémie Wira, journaliste pour BFM Business, Sylvie Gaudy, directrice division franchise & Retail RX France, Stéphanie Kruch, représentante de l’agence Big Success,  Laurent Kruch, fondateur de l’enseigne Territoires & Marketing, désormais président de Karedas Consulting, Florian Lavenu, directeur général de CDI Médias & Services et de Nicolas Monier, journaliste de CDI Médias & Services, a donc été sensible aux arguments de Daniel Sauvaget et de Pierre Fraignac, directeur général adjoint, venus défendre leur dossier. “Nous espérons que cette campagne de communication nous permettra de valoriser la simplicité et la sincérité de notre offre”, précise le fondateur d’Écomiam. Et ce dernier d’ajouter : “À l’heure où les consommateurs sont noyés par les offres, où la sophistication des offres entraîne également une surconsommation, nous souhaitons que cette prise de parole mette en avant notre culture paysanne.”

À LIRE AUSSI : Les cinq finalistes du Big Concours 2ème édition sont désormais connus

Avec la campagne publicitaire, Écomiam espère bénéficier de décrochages régionaux pour capter une audience plus large et ne pas risquer d’être déceptif. Si son maillage est majoritairement dans l’Ouest de la France, l’’enseigne, via son site internet, assure la livraison sur les trois quart du territoire. “Nous ne souhaitons pas accélérer nos ouvertures. Cela irait en contradiction, comme je vous l’expliquais un peu avant, avec notre culture paysanne. De même, nous n’irons pas dans les centres-villes. Les marques Picard et Thiriet font cela très bien. Nos emplacements sont en périphérie urbaine. Nous visons plutôt des familles en pavillons avec de gros congélateurs. Nos prix en magasin sont identiques à ceux sur notre site internet. La livraison est payante car nous ne répercutons pas le prix sur nos offres pour garantir une fausse livraison gratuite”, note Daniel Sauvaget.

Organisé pour la première fois en 2021, le Big Concours, créé par l’agence de publicité indépendante Big Success et L’Officiel de la Franchise, a pour objectif de démontrer l’efficacité d’une campagne de communication grâce à de l’espace publicitaire TV, print et Web couplé à des outils de communication complémentaires. Plus de 580 000 euros de campagne de communication ont été gagnés à l’occasion de cette seconde édition.

À LIRE AUSSI : Cyclable remporte la première édition du Big Concours

Laisser un commentaire

Fermer le menu