Celio s’empare de la marque Camaïeu
Temps de lecture estimée : 2 minutes

L’enseigne de prêt-à-porter masculin, fondée par Marc et Laurent Grosman, souhaite faire revivre la marque de mode féminine placée en liquidation judiciaire en septembre 2022.

En novembre dernier, Noz, géant du déstockage, on s’en souvient, avait racheté la quasi-totalité du stock de l’enseigne de prêt-à-porter Camaïeu. Le 7 décembre dernier, c’était au tour de Celio France de faire l’acquisition du nom de la marque placée en liquidation judiciaire. À l’hôtel des ventes Mercier de Vendeville dans le Nord (59), les actionnaires historiques de Celio France, Marc et Laurent Grosman, et leur président Sébastien Bismuth ont remporté l’enchère pour la somme de 1,8 million d’euros. “Nous avons été très nombreux à regretter la disparition d’une marque à laquelle nous étions attachés et qui possède pourtant encore de nombreux atouts. Nous sommes enthousiastes à l’idée de donner une seconde vie à Camaïeu pour qu’elle puisse continuer à écrire son histoire dans le prêt-à-porter féminin”, explique Sébastien Bismuth.

Si la CGT Camaïeu précise que cette vente n’aura aucun impact sur l’emploi, elle salue néanmoins cette reprise. Une bonne nouvelle pour que perdure la marque. “Après un bref échange avec le président de Celio, nous avons échangé avec la directrice de projet et remis une synthèse sur laquelle nous avons travaillé”, explique la CGT.

À LIRE AUSSI : Un mois de novembre encore décevant pour le marché de l’habillement

Dans un communiqué de presse, les dirigeants de Celio mettent en avant leur capacité à mener des projets de transformation adaptés aux réalités du marché. Ces derniers expliquant qu’ils ont permis à Celio de “retrouver sa position de leader, de renouer avec la croissance et ainsi de l’inscrire dans la durée”. Et l’équipe de la marque de prêt-à-porter masculin d’ajouter qu’elle aura à cœur de mettre “cette expertise au profit de la renaissance de Camaïeu et [aura] l’occasion de présenter une stratégie dans les mois à venir”.

Prochaine étape pour Camaïeu, la vente de son siège où il est prévu que deux repreneurs fassent une reprise pour la logistique. De son côté, Michel Ohayon, ancien propriétaire de Camaïeu, n’en a pas fini avec la justice. En effet, l’enseigne Go Sport, rachetée par la Financière Immobilière Bordelaise et dirigée par le chef d’entreprise, devra être auditée le 19 décembre 2022 par le parquet de Grenoble. À cette date, Hermione People & Brands (HPB), la division Retail de la Financière Immobilière Bordelaise, devra répondre à l’assignation du procureur de la république suite au droit d’alerte établi par la CGT Go Sport.

À LIRE AUSSI : Fin de partie pour la marque Camaïeu placée en liquidation

Laisser un commentaire

Fermer le menu