Un mois de novembre encore décevant pour le marché de l’habillement
Temps de lecture estimée : 2 minutes

Les derniers chiffres de Panel Retail Int. pour l’Alliance du Commerce révèlent encore une fois une baisse d’activité. Et ce, en dépit de l’édition 2022 du Black Friday.

Le baromètre mensuel, publié ce vendredi 2 décembre 2022 par Panel Retail Int. pour l’Alliance du Commerce, laisse apparaître une nouvelle baisse d’activité dans le secteur de l’habillement. Soit, un repli de -3,4 % par rapport à 2019 et de -1,4 % par rapport à 2021. “L’édition 2022 du Black Friday a connu une activité en hausse en magasin avec +2 % par rapport à l’année dernière, soutenue par la recherche de bonnes affaires dans le contexte inflationniste et de contrainte du pouvoir d’achat des Français. Malgré tout, cette dynamique n’a pas permis de sauver le mois de novembre qui reste décevant”, explique l’organisation professionnelle. Une nouvelle fois, les commerces de périphérie enregistrent de mauvaises performances avec une baisse d’activité, notamment pour les zones de commerciales (-2,8 % par rapport à 2019, et -4,2 % par rapport à 2021).

À LIRE AUSSI : Vincent Chabault : “L’expérience fait exister le commerce”

En revanche, les commerces de centre-ville situés sur rue ou en centre commercial s’en tirent mieux. Ces derniers affichant un léger repli de -1,1 % vs 2019 mais une hausse de 1,1 % par rapport à 2021. “Les outlets, quant à eux, affichent des chiffres record avec une augmentation de +9,9 % par rapport à 2021 et +33,8 % par rapport à 2019. Ces formats qui offrent des rabais importants sur les anciens stocks profitent du contexte inflationniste et d’une bonne disponibilité des stocks”, poursuit l’Alliance du Commerce.

Ventes en ligne en repli

Mais de mois en mois, la tendance se confirme. La fréquentation des magasins s’inscrit durablement à la baisse avec un net repli de -15,1 % en novembre 2022, comparé à 2019, “du fait de la modification des comportements d’achat depuis la crise sanitaire”. Un repli que l’on observe également par rapport à 2021 (-1,6 %). Du côté des ventes en ligne, ces dernières affichent une baisse de -4 % vs 2021. “Comparé à 2019, les ventes en ligne réalisent néanmoins une belle performance avec +70 % de chiffre d’affaires”, nuance toutefois l’organisation professionnelle. Enfin, dans une période cruciale pour les commerces, les mois de novembre et décembre représentant en moyenne 20 % de leur activité annuelle, Yohann Petiot, directeur général de l’Alliance du Commerce, alerte le Gouvernement sur la nécessité de définir “une politique ambitieuse de développement et d’accompagnement de toutes les entreprises du commerce”.

À LIRE AUSSI : Un marché de la restauration en retrait de 5 % sur 2022

Laisser un commentaire

Fermer le menu