Mutuelle : simplifiez la vie de vos franchisés !
Temps de lecture estimée : 3 minutes

Le sujet de la mutuelle de santé est souvent délaissé par les franchisés qui se bornent à uniquement respecter l’obligation d’en fournir une à leurs salariés. Les franchiseurs peuvent aider leur réseau à en faire un vrai outil de fidélisation des collaborateurs.

Depuis 2016, tous les employeurs du secteur privé sont dans l’obligation de fournir une mutuelle de santé collective à leurs salariés. Chefs d’entreprise comme les autres, les franchisés tombent sous le coup de cette obligation et y répondent, bon an mal an, accaparés par d’autres sujets plus importants à leurs yeux. Pourtant, ce sujet de la mutuelle ne devrait pas être considéré comme une seule contrainte réglementaire. C’est bien plus que cela. Comme le souligne Sylvain Bartolomeu, président dirigeant associé de Franchise Management, “bien géré, le sujet de la mutuelle apporte de la sécurité au franchisé et permet de fidéliser les collaborateurs”.

En effet, être couvert par une bonne mutuelle permet au franchisé d’être plus serein et offre aux salariés de ce dernier une raison de rester. Et on sait à quel point le sujet de la fidélisation des collaborateurs est prégnant en ce moment, recruter étant de plus en plus difficile. Si les franchisés ne s’intéressent pas au sujet de la mutuelle c’est par manque de temps mais aussi de compréhension. Trouver une bonne mutuelle, correspondant à ses besoins et à ceux de ses salariés, n’est en effet pas chose aisée. Et c’est en ça que le franchiseur peut intervenir. “La tête de réseau, sans imposer aucune mutuelle, peut conseiller ses franchisés et leur simplifier la vie”, estime Sylvain Bartolomeu. Pour lui, ce sujet peut être animé par le franchiseur. “Peu de réseaux traitent le sujet et c’est pourtant un levier intéressant”, regrette-t-il.

À LIRE AUSSI :  Fonds de commerce et fiscalité : que disent les nouvelles mesures ?

En effet, si la tête de réseau s’empare du sujet, cela présente plusieurs avantages. Tout d’abord, nous l’avons dit, elle enlève une épine du pied de ses franchisés en dialoguant pour eux avec la mutuelle, en négociant et faisant évoluer les conditions. Surtout, elle peut obtenir des conditions plus avantageuses grâce à l’effet de masse, de volume. Et s’occuper de ce sujet ne relève, selon Sylvain Bartolomeu, pas de l’ingérence. “La relation du franchiseur vis-à-vis de ses franchisés est de leur rendre la vie plus simple et d’améliorer la marge”, avance-t-il. Et ce sont exactement les deux objectifs poursuivis avec une meilleure gestion de la mutuelle par la tête de réseau.

Cela doit cependant être fait dans les règles de l’art. Première étape : collecter l’état du réseau au sujet des mutuelles, afin de comprendre ce qui est mis en place chez chacun des franchisés, quelles sont les pratiques. Sylvain Bartolomeu conseille ensuite de créer une commission de travail sur le sujet afin de réaliser un benchmark sur les différents contrats de mutuelle existants. “Il s’agit de travailler le cahier des charges en fonction du secteur mais aussi des besoins de chacun, précise-t-il. C’est un sujet qui nécessite beaucoup de dialogue et qui se co-construit avec les franchisés”. Il invite également à bien conduire le changement car les franchisés vont devoir partager des informations mais aussi accepter de changer de mutuelle. “Il faudra à cet égard rappeler l’intérêt général de massifier”, conseille Sylvain Bartolomeu.

Bien sûr rien ne doit être imposé. Il s’agit d’embarquer avec soi les franchisés qui auront été convaincus des bienfaits de confier la gestion de la mutuelle au franchiseur. Et ainsi de bénéficier d’un réseau mieux couvert, plus sécurisé, plus attentif à ses salariés et aux charges moins élevées.

À LIRE AUSSI : Aidez vos franchisés à embaucher sans tomber dans l’ingérence !

Un article d’Ève Mennesson

Laisser un commentaire

Fermer le menu