Carrefour s’allie à Uber Eats pour livrer ses clients à domicile
Temps de lecture estimée : 2 minutes

Alors que les Français sont encore confinés chez eux pour au moins 15 jours, l’enseigne de grande distribution Carrefour a fait le choix de s’associer à la plate-forme de livraison Uber Eats pour aider les consommateurs à s’approvisionner.

Si Carrefour peut continuer à exercer son activité en cette période de confinement, l’enseigne de grande distribution a décidé de se rapprocher de la plate-forme Uber Eats afin de proposer à ses clients de s’approvisionner en produits du quotidien. Dès le 6 avril prochain, il sera ainsi possible de commander via l’application et le site Uber Eats ou via un numéro dédié (entre 11 h et 23 h). Seront disponibles à la livraison les produits alimentaires du quotidien, d’hygiène et d’entretien. L’enseigne assure que les clients pourront se faire livrer à leur domicile en moyenne en 30 minutes par un livreur utilisant l’application Uber Eats et “en respectant toutes les consignes sanitaires et de sécurité partagées par le gouvernement”, souligne le groupe Carrefour. Une première pour la plate-forme de livraison qui met ainsi un pied dans la grande distribution.

À LIRE AUSSI : Coronavirus : “Les enseignes de grande  distribution ont l’opportunité de convaincre de nouveaux consommateurs”

Quinze magasins

Dans un premier temps, ce nouveau service sera accessible dans une quinzaine de magasins Carrefour, à Paris et en région parisienne. L’objectif de l’enseigne sera de déployer ce nouveau mode de livraison à l’échelle nationale. “Les frais de livraison sur les commandes Carrefour pour le mois d’avril seront pris en charge par la plate-forme”, précise le réseau de grande distribution. Par ailleurs, le groupe ambitionne que ce rapprochement s’inscrive sur le long terme avec la volonté de l’étendre à d’autres zones géographiques communes aux deux partenaires.

“Combiner la force des magasins préparateurs Carrefour et l’agilité de l’application Uber Eats va nous permettre de livrer aux clients leurs produits du quotidien de façon très pratique et parfaitement sécurisée. Face à la crise, nous avons le devoir d’imaginer des solutions nouvelles et le digital nous ouvre collectivement beaucoup de possibilités”, estime Amélie Oudéa-Castéra, directrice exécutive e-commerce, data et transformation digitale de Carrefour.

Laisser un commentaire

Fermer le menu