Un mois de juin encore morose dans le secteur de l’habillement
Temps de lecture estimée : 2 minutes

Décevant, le premier jour des soldes n’aura pas permis à la profession d’inverser la tendance sur un mois de juin déjà en baisse.

Force est de constater que le secteur peine encore à retrouver des couleurs. En effet, sur le mois de juin 2021, le marché de l’habillement a affiché un léger repli de -1,3 % (à périmètre constant) par rapport à juin 2019. Ni la fin du confinement ou bien encore la fin du couvre-feu ne parviennent à infléchir la tendance. L’Alliance du Commerce justifie cette baisse par le décalage des soldes, repoussés d’une semaine, au mercredi 30 juin dernier. Par ailleurs, les clients ne reviennent toujours pas en magasin. La baisse du trafic entre juin dernier et 2019 est conséquente : -25,2 %. “Si la fréquentation des magasins n’est donc pas revenue à son niveau d’avant crise, nous observons néanmoins un retour des clients dans les points de vente comparé à la sortie du premier confinement en juin 2020 (hausse de 23,5 % en juin 2021 par rapport au trafic du mois de juin 2020)”, remarque l’Alliance du Commerce.

À LIRE AUSSI : Est-ce la fin des soldes dans le textile ?

Par ailleurs, comparé à 2019, la croissance reste assez constante dans les zones d’activité commerciale (ZAC) avec une progression de +10,5%. En revanche, les commerces de centre-ville et les centres commerciaux de centre-ville affichent des baisses respectives -3,7 % et de -11,4 % par rapport à 2019.

Avec la réouverture des commerces, les ventes en ligne continuent de ralentir leur progression, “avec une hausse de seulement 29 % par rapport à 2019.” Le premier jour des soldes s’est montré également assez décevant, “avec une décroissance de 17,8 % de l’activité par rapport au premier jour des soldes 2019 (le 26 juin 2019), et une croissance de seulement 7,6 % par rapport au premier jour des soldes 2020.” Là aussi, la chute du trafic en magasin justifie ces mauvaises performances : -29,7 % vs. le 1er jour des soldes 2019  et -2,7 % vs. le 1er jour des soldes 2020.

À LIRE AUSSI : Vivarte se désengage de Minelli

Laisser un commentaire

Fermer le menu