Sous plexiglass ou dans des mini-serres : à quoi ressembleront les restaurants de l’après Covid-19 ?
Temps de lecture estimée : 3 minutes

Alors que le déconfinement s’opère et que bars et restaurants rouvrent ce 2 juin, à quoi ressembleront, à terme, les restaurants face à la distanciation ? En France et ailleurs dans le monde, certains restaurants ont déjà pensé la période où il ne sera plus possible de tout faire en terrasse.

Le restaurant du futur sera-t-il sous cloche ? Depuis le 2 juin, cafés, bars et restaurants ont entamé leur réouverture. Mais celle-ci ne se fera pas sans règles sanitaires : port du masque obligatoire pour le personnel et les clients quand ils se déplacent en intérieur, tablée limitée à 10 personnes et distance d’au moins 1 mètre entre chaque table.

Des villes-terrasses

Pour l’instant, avec l’été, les terrasses permettront facilement aux restaurateurs de s’y adapter. À Vilnius, la mairie a mis à disposition 18 espaces publics en plein air pour l’installation de terrasses. À Paris, Anne Hidalgo a choisi d’autoriser l’agrandissement des terrasses à ceux qui en font la demande ; en mordant sur les places de stationnement, ou en fermant la circulation de certaines rues le temps d’un week-end. À Strasbourg également, un accord a été signé entre la municipalité et l’Union des métiers et des industries de l’hôtellerie du Bas-Rhin pour permettre aux enseignes d’étendre leurs terrasses. Mais que faire à terme, une fois que le mauvais temps sera de la partie ?

Transformer les rues et places de parking en terrasses de restaurant ne pourra ainsi durer qu’un temps. Dans certaines zones où le déconfinement a déjà eu lieu il y a plusieurs semaines ou mois, des pays européens ont innové pour permettre de se restaurer également en intérieur, tout en respectant la distanciation physique imposée par la lutte contre le Covid-19.

 

Restos sous cloche et QR Codes

Afin de réduire au maximum le contact, des restaurateurs ont déjà réfléchi à la possibilité de commander en ligne, directement dans le restaurant : au lieu de tendre un menu aux clients, le serveur pourrait ainsi leur distribuer des QR Codes à scanner. Une initiative qui existe déjà dans de nombreux restaurants en Italie. En France, plusieurs start-ups ont déjà conçu des systèmes de ce type, comme les applications mobiles “Eat up” de “Rouen bouge” et “Ouilacarte” d’AirK2.

Afin de garantir un espace sain au client, la cloche sous Plexiglas est enfin la principale piste des restaurants. Le designer français Christophe Gernigon a par exemple imaginé Plex’Eat, un concept “d’abat-jour de suspension dont l’arrière est ouvert, et transparent”. Ses cloches équipent déjà deux tables du H.A.N.D, à Paris. Malgré leur coût de 160 euros l’unité, elles ne devraient faire perdre au restaurateur concerné “quasiment aucun couvert”, garantit-il à France Info.

Des mini-serres

Enfin, à Amsterdam, un restaurant teste un autre concept : les mini-serres. Le Mediamatic ETEN (rattaché à un centre d’art et de biologie) propose ainsi des “serres séparées”, au bord de l’eau, pouvant accueillir deux à quatre personnes. Mais un tel système requiert toutefois de disposer d’un espace suffisamment large pour installer assez de mini-serres tout en permettant à son activité de rester viable.

Laisser un commentaire

Fermer le menu