Sept repreneurs potentiels pour La Halle
Temps de lecture estimée : 2 minutes

L’enseigne, propriété du groupe Vivarte, avait annoncé être entrée en procédure de sauvegarde en avril. Lundi 25 mai, l’enseigne a présenté aux instances représentatives du personnel les différentes offres de reprises reçues dans le cadre d’un éventuel plan de cession.

Le crise sanitaire a accéléré les difficultés financières de l’enseigne La Halle. La filiale du groupe Vivarte déclarait même perdre 106 millions d’euros de chiffres d’affaires entre le 15 mars et le 11 mai. Ce lundi 25 mai, l’enseigne a présenté aux instances représentatives du personnel les contours des offres de reprise reçues dans le cadre d’un éventuel plan de cession des activités. “Afin de pouvoir préciser et améliorer le contenu de ces offres, La Halle consulte également les représentants du personnel en vue de déposer une requête au Tribunal de commerce de Paris pour convertir la procédure de sauvegarde en redressement judiciaire”, précise la direction dans un communiqué.

À LIRE AUSSI : Alinéa en quête d’un repreneur

Reprise partielle

Depuis quelques semaines, la direction de La Halle et les administrateurs judiciaires ont travaillé en collaboration afin de rechercher des potentiels repreneurs des activités de l’enseigne. La date limite de dépôt des offres étant fixée au 25 mai, la marque du groupe Vivarte était en mesure de les présenter aux représentants du personnel. À date, sept repreneurs se seraient manifestés. Si l’identité de tous les repreneurs n’a pas été dévoilée, La Halle nous confie que les acteurs du retail Beaumanoir, Chausséa et Besson seraient intéressés par reprendre une partie de l’activité. Tous ont ainsi montré leur intérêt pour reprendre une partie significative des activités. “Ces offres de reprise, qui portent sur 502 magasins et 3 195 personnes, dont une partie des effectifs du siège, soit 60 % du personnel au total de l’enseigne, sont un signe positif, annonce le communiqué diffusé par La Halle. Il s’agit d’un point de départ pour les prochaines échéances qui devraient permettre d’aboutir à une reprise des activités de l’enseigne, dans un contexte économique pourtant dégradé.” En parallèle, des discussions sont en cours avec un logisticien pour la reprise des entrepôts.

À LIRE AUSSI : Bruno Le Maire favorable à un report des soldes d’été 

Meilleure combinaison

Le groupe Vivarte assure que la priorité de la direction et des administrateurs judiciaires, “en coordination étroite avec les partenaires sociaux, sera donc de trouver la meilleure combinaison des offres de reprise dans le but de maintenir l’activité et de préserver un maximum d’emplois. Dans cette perspective, des discussions vont être engagées avec les repreneurs dans les prochains jours afin de préciser et améliorer le contenu de ces offres.” Pour rappel, La Halle compte à ce jour 830 magasins pour 5 400 salariés. Si ces offres représentent une vraie source d’espoir, un travail important reste à effectuer pour limiter l’impact social et le nombre de fermetures de magasins. Le Tribunal de commerce devrait examiner les différentes offres dans les prochaines semaines. Affaire à suivre…

Laisser un commentaire

Fermer le menu