Reconfinement : une vingtaine de fédérations demandent la réouverture des commerces le 13 novembre
Temps de lecture estimée : 4 minutes

Alors que pour ralentir l’épidémie de la Covid-19 le gouvernement a acté un nouveau confinement depuis le 29 octobre, les fédérations de commerçants alertent le gouvernement sur l’impact économique de ces mesures et demandent la réouverture des commerces le 13 novembre.

Les magasins non-essentiels ont fermé leurs portes depuis jeudi dernier. Après les annonces du gouvernement actant un confinement jusqu’au 1er décembre, plusieurs secteurs sont de nouveau à l’arrêt pour la deuxième fois en quelques mois. Une situation catastrophique pour une vingtaine de fédérations et organisations de commerçants qui, dans un communiqué conjoint, alertent le gouvernement et demandent la réouverture des commerces le 13 novembre. “Si nos organisations et fédérations signataires* comprennent l’importance de la lutte contre la crise sanitaire, elles dénoncent une décision de fermeture injuste, inéquitable et lourde de conséquences économiques, sociales et territoriales”, précise le communiqué.

En effet, depuis les annonces d’Emmanuel Macron et de Jean Castex, plusieurs voix s’élèvent sur les décisions de fermeture. Si les commerces spécialisés tels que les librairies, les boutiques de vêtements ou encore les magasins de jouets ont dû fermer leurs portes, d’autres acteurs généralistes comme les grandes surfaces ou des acteurs comme la Fnac ont pu conserver leur activité sur l’ensemble de leurs segments. Une injustice vécue par les petits commerçants qui aboutira à la fermeture des rayons non-essentiels (jouets, librairie, électroménagers…) dans l’ensemble de ces points de vente dès demain, mercredi 4 novembre, comme l’a précisé Jean Castex dimanche soir lors de son interview chez nos confrères de TF1.

À LIRE AUSSI : Face au confinement, les fédérations de commerçants alertent le gouvernement

Champ libre pour les géants du Web

Pour les fédérations, ces nouvelles annonces sont difficiles à vivre car “les commerces ont, depuis le 11 mai dernier, mis en place toutes les mesures permettant d’assurer la sécurité des collaborateurs et des consommateurs”. Par ailleurs, les signataires de cette tribune considèrent cette décision de fermeture comme “inéquitable car [elle prive] le commerce physique de sa pleine activité, elle laisse le champ libre à la seule vente à distance et fait des géants internationaux les grands gagnants de cette crise. Les ventes en lignes ne représentent en moyenne que 10 % des commerces de détail. Par conséquent, les solutions alternatives mises en place – click and collect, prise de rendez-vous, livraison – permettront seulement de maintenir une part résiduelle de l’activité des points de vente mais en aucun cas elles n’assureront la survie des commerces”.

Situation financière fragile

Par ailleurs, les fédérations et les organisations s’inquiètent des conséquences économiques, sociales et territoriales dramatiques qu’auront ces nouvelles mesures sur les commerces à quelques semaines de Noël. “La période des fêtes de Noël – la plus importante pour la plupart des commerçants – représente entre 20 et 60 % du chiffre d’affaires de l’année. Faute de pouvoir réaliser leur activité et dans une situation financière déjà extrêmement fragile après 8 mois de crise sanitaire, la survie de milliers de commerçants est menacée, ainsi que des centaines de milliers d’emplois à travers toute la France”, insistent les signataires.

À LIRE AUSSI : Les professionnels du jouet en appellent au civisme des consommateurs

Une réouverture dans un cadre responsable et équitable

Dans ce contexte sanitaire et économique compliqué, les fédérations et organisations de commerçants demandent ainsi la réouverture dès le 13 novembre de l’ensemble des commerces “dans un cadre responsable et équitable. Cette solution est la seule possible !” Une demande qui a également était faite par une trentaine d’enseignes et de marques dédiées à l’univers de l’enfant (Jacadi, Okaïdi, Tape à l’Oeil, Kidiliz, Aubert ou encore Orchestra). Dans une lettre envoyée au Premier ministre, les signataires de cette lettre estiment qu’il est essentiel de prendre soin des enfants et que cette période de fin d’année “compte pour 60 % de l’activité jouet et 25 % de l’activité textile”. Les fédérations et organisations de commerçants interpellent également le gouvernement sur la durée que peut avoir cette crise. “Faute de vaccin disponible à court terme, que ferons-nous si dans les prochains mois une troisième ou une quatrième vague de propagation survient ? Devrons-nous à nouveau fermer ? Revivrons-nous une nouvelle fois ce jour sans fin ? Non, les commerces ne survivront pas à ces fermetures successives.”

À LIRE AUSSI : Rayons Culture : la Fnac fait marche arrière

Renforcement des mesures

Si l’ensemble des signataires saluent le renforcement des mesures d’accompagnement portées par le gouvernement, elles demandent toutefois que celles-ci soient étendues à l’ensemble des commerces, quelle que soit leur taille ou leur secteur d’activité. “Cette règle vaut aussi bien pour les loyers, le fonds de solidarité, les charges sociales ou encore les prêts participatifs. Au-delà de l’État, les banques et les assurances doivent également prendre toute leur part à cette crise : les PGE doivent être octroyés autant que de besoin et les délais de remboursement étendus. Les pertes d’exploitations subir par les commerces doivent être indemnisées”, insistent les fédérations et organisations de commerçants.

Lors de son allocution mercredi dernier, le président de la République a insisté sur le fait que la situation serait réévaluée tous les 15 jours pour aboutir éventuellement à des réouvertures de certains commerces. Pour le moment, le gouvernement ne se prononce pas sur les segments de marché qui pourraient être concernés et insiste sur le fait qu’il y encore trop peu de recul sur l’effet du confinement pour prendre, à date, une décision.

À LIRE AUSSI : Reconfinement : le gouvernement sort l’artillerie lourde pour accompagner les chefs d’entreprise

Les signataires :

André Balbi, Président du ROF, Rassemblement des Opticiens de France ; Frank Boehly, Président de la FEC, Fédération des Enseignes de la Chaussure ; Sophie Brenot, Présidente de la FNDMV, Fédération Nationale des Détaillants en Maroquinerie et Voyage; Éric Cheminade, Président de lUBH, Union de la Bijouterie Horlogerie ; Daniel Crépin, Président de la FIDH, Fédération des Industries Diverses de l’Habillement; Grégoire Giraud, Président de la Fédération de la Maille, de la Lingerie & du Balnéaire; Philippe Gueydon, co-Président de la FCJPE, Fédération des Commerces spécialistes des Jouets et des Produits de l’Enfant; Guy Gras, Président de la FFF, Fédération française de la franchise ; Nicolas Houzé, Président de l’UCV, Union du Grand Commerce de Centre-Ville ; William Koeberlé, Président du CdCF, Conseil du Commerce de France, et de la FFPS, Fédération française de parfumerie sélective ; Pierre-François Le Louët, Président de la Fédération Française du Prêt à Porter Féminin et de France Industries créatives ; Éric Mertz, Président de la FNH, Fédération Nationale de l’habillement ; Romain Mulliez, co-président de la FCJPE, Fédération des Commerces spécialistes des Jouets et des Produits de l’Enfant ; Laurence Paganini, Présidente de Procos, Fédération pour la promotion du commerce spécialisé ; Christian Pimont, Président de Alliance du Commerce ; Éric Plat, Président de la Fédération du Commerce Coopératif et Associé ; Marc Pradal, Président de l’UFIMH, Union Française des Industries Mode & Habillement ; Patrick Prigent, Président de la FNAEM, Fédération française du Négoce de l’Ameublement et de l’Équipement de la Maison ; Claude Tétard, Président de la Fédération Française des Industries du Vêtement Masculin ; Jérôme Valentin, Président de l’Union sport & cycle ; Thierry Villotte, Président de la CAT, Confédération des Arts de la Table.

Et François Asselin, Président de la CPME, Confédération des petites et moyennes entreprises. Geoffroy Roux de Bézieux, Président du Medef

Laisser un commentaire

Fermer le menu