Ralentissement de l’activité au sein de la grande distribution
Temps de lecture estimée : 1 minute

Le mois de février a vu la filière progresser d’à peine 0,4 % sur le secteur des PGC-FLS (produits de grande consommation/frais libre-service). Dans ce contexte, Carrefour semble se redresser tandis que Lidl poursuit sur sa lancée.

Le panel Kantar vient de tomber. Les chiffres du mois de février portant sur le secteur de la grande distribution, restent relativement décevants. Le marché des PGC-FLS (produits de grande consommation/frais libre-service) a évolué de seulement 0,4 % sur le mois. Dans ce contexte, Lidl confirme sa progression en prenant + 0,4 point de part de marché (6,1 % de PDM global). “Cette croissance reste basée sur un recrutement important avec +550 000 foyers clients dans un contexte de nette progression du nombre de magasins”, remarque l’étude. Le groupe Carrefour enregistre un rebond inespéré de + 0,2 point de PDM avec une progression à l’équilibre entre les enseignes Carrefour Market, Proximité et Carrefour.

Tendance haussière pour le groupe U

Le groupement des Mousquetaires s’en tire plutôt bien avec une hausse de 0,4 point de part de marché (15, 2 % de PDM). Progression portée par l’enseigne Intermarché. “Cette dernière croît grâce à des clients plus dépensiers dans l’enseigne sur une période où les investissements publi-promotionnels d’Intermarché se sont développés”, précise Kantar. Le groupe U, quant à lui, se maintient et engrange + 0,2 point de part de marché sur la période (10,8 % de PDM). Sans bénéficier d’effet parc significatif, l’enseigne U affiche une belle dynamique de trafic avec 140 000 clients supplémentaires (+2,4 %)”, remarque le spécialiste de gestion et d’analyse des données. Ce mois de février aura vu le groupe E.Leclerc gagner + 0,1 point de PDM. Une dynamique un peu en deçà des habitudes de l’enseigne, qui comme le rappelle Kantar, continue néanmoins d’aller plus vite que le marché.

 

 

Laisser un commentaire

Fermer le menu