Rachat de Leader Price : Aldi n’est plus seul autour de la table
Temps de lecture estimée : 1 minute

Casino ne serait plus en discussions exclusives avec Aldi pour le rachat de Leader Price. Si les négociations continuent entre les deux parties, d’autres acteurs se seraient positionnés.

Fin septembre, le groupe Casino annonçait être entré en négociations exclusives avec l’enseigne Aldi dans le cadre de la cession de son enseigne discount Leader Price. Quelques semaines plus tard, le groupe présidé par Jean-Charles Naouri avait reçu l’accord de l’Autorité de la concurrence de racheter près de 200 unités Leader Price à l’un de ses plus gros franchisés, la famille Zouari, dans l’optique de les céder au hard-discounter allemand.

Fin des négociations exclusives

Courant janvier, plusieurs sources indiquaient dans la presse que les négociations étaient sur le point d’être finalisées. Mais, début mars, un tweet d’Olivier Dauvers, spécialiste de la grande distribution, a semé le trouble. Ce dernier indiquait alors que le groupe Casino et Aldi “ne sont plus en négociations exclusives. […] Notamment parce qu’Aldi ne reprendra pas tout le réseau”. Depuis, cette information a été relayée et confirmée par plusieurs médias. L’Officiel des Réseaux a eu la confirmation aujourd’hui que, depuis mi-décembre 2019, Casino et Aldi ne sont en effet plus en négociations exclusives. “Autrement dit, c’est la période d’exclusivité, prévue par un accord, qui a expirée. Pas le fait d’être en négociations avec Aldi”, nuance toutefois un porte-parole du groupe Casino.

Plusieurs acteurs intéressés

Selon ce même porte-parole, des discussions approfondies avec Aldi ainsi que d’autres acteurs sont actuellement en cours. “Nous sommes confiants quant à la progression des négociations”, précise-t-il. Ainsi, le processus de vente des 665 magasins Leader Price est loin d’être en stand-by et le groupe Casino espère “pouvoir conclure un accord dans les prochaines semaines”. Affaire à suivre…

Laisser un commentaire

Fermer le menu