Naturalia veut accélérer sur le click and collect et le drive
Naturalia, rue de Turenne (Paris 3e) Crédit : Mickaël Icard.
Temps de lecture estimée : 2 minutes

L’enseigne spécialisée bio a vu son activité e-commerce bondir de 150 % sur l’année 2020. Cette dernière n’exclut pas non plus prochainement de réaliser des opérations de croissance externe.

L’ouverture d’un nouveau point de vente, en lieu et place d’un magasin Bio C’Bon, proche du marché des Enfants-Rouges (3e arrondissement de Paris) a été l’occasion pour Naturalia de revenir, via une conférence virtuelle, sur ses chiffres 2020. L’enseigne dirigée par Allon Zeitoun aura affiché sur l’année écoulée une croissance exceptionnelle de 22 %, pour un CA, rappelons-le, de 395 millions d’euros. “Les premiers chiffres sur 2021 font apparaître une hausse de 10 % de notre activité”, précise d’emblée le directeur général. Et ce dernier d’ajouter : “la croissance, en 2020, aura été portée par le comparable. C’est une trés bonne nouvelle. La période nous a permis d’ouvrir 14 nouveaux magasins en dépit de la situation, dont 70 % en franchise.”

A LIRE AUSSI : En quête de nouveaux franchisés, Naturalia affiche des résultats insolents sur 2020

L’occasion aussi pour Naturalia de rappeler que le digital aura permis à la filiale de Monoprix de voir son activité e-commerce grimper de 150 %. Les ventes ont ainsi été multipliées par 2,5 sur 2020. Soucieux d’améliorer l’expérience client de l’enseigne, les dirigeants ont signé un partenariat avec le britannique Ocado, le spécialiste du bout en bout dans l’e-commerce alimentaire. Ce service de livraison sera disponible en septembre 2021. Naturalia est aussi partenaire d’Amazon Prime pour la livraison. “Ces deux services ne vont pas se vampiriser. Bien au contraire ! Ocado fonctionnera sur l’intégralité des courses dont le panier moyen pourrait avoisiner les 150 euros alors qu’Amazon Prime intervient plutôt sur un achat flash lorsque nos clients manquent subitement d’un article”, poursuit Allon Zeitoun avant de préciser : “A ce jour, 67 de nos magasins proposent des services de click & collect. Nous avons également deux drive magasins qui fonctionnent très bien. Nous avons bien évidemment vocation à étendre tous ces services.”

A LIRE AUSSI : Circuit court et bio, l’ADN du réseau Vite mon marché

Outre la croissance interne, Naturalia compte participer à la consolidation du secteur bio. L’enseigne spécialisée a ainsi repris notamment 5 magasins Bio c’Bon en 2020 et travaille actuellement sur le rachat d’une marque bio dans le Sud-Est de la France. Sur l’année en cours, l’enseigne prévoit 30 ouvertures dont 25 en franchise pour accélérer sur les implantations périurbaines tout en densifiant son maillage actuel et en pénétrant de nouvelles régions.

Naturalia en a profité également pour annoncer sa nouvelle certification B Corp [Benefit Corporation] dont les critères sociétaux et environnementaux sont aujourd’hui très exigeants. Comme beaucoup d’enseignes spécialisées, la filiale de Monoprix a vu son activité vrac être en difficulté sur l’année 2020. “Avec la pandémie et les craintes de manipulations de produits, les clients ont un peu boudé ce segment mais je suis persuadé que le vrac est une vraie tendance sur le long terme”, conclut Allon Zeitoun.

A LIRE AUSSI : Pierrick de Ronne, Biocoop : “Il y a encore aujourd’hui trop de résistance au changement”

Laisser un commentaire

Fermer le menu