Naturalia rachète 15 magasins du réseau SALEJ/ Bio&Sens
Temps de lecture estimée : 2 minutes

Nouvelle opération de croissance externe pour la filiale de Monoprix qui a également intégré, en ce début d’année, cinq magasins Bio c’Bon.

Le marché de la bio se consolide un peu plus chaque jour. On le voit de nouveau au travers de ce tout récent rachat. Naturalia vient en effet d’annoncer la reprise de 15 magasins du réseau SALEJ/ Bio&Sens. Cette reprise sera effective à compter du 1er mai 2021. Elle permet le maintien de l’activité bio spécialisée et va au-delà de la simple intégration du magasin puisque ce sont 160 salariés qui rejoignent les effectifs de Naturalia, représentant ainsi près de 10 % des effectifs totaux de l’enseigne”, précise la marque dirigée par Allon Zeitoun.

A LIRE AUSSI : Naturalia veut accélérer sur le click and collect et le drive

Naturalia explique que les nouveaux magasins intégrés continueront leur activité. “Afin de veiller à la bonne conduite du changement, il n’est dans un premier temps pas prévu de modifier les enseignes. Naturalia envisage de maintenir l’activité telle qu’elle existe en l’améliorant, le temps d’analyser les besoins spécifiques par magasin”, explique l’épicerie spécialisée bio. Par ce rachat, Naturalia renforce ainsi sa présence sur toute la façade est de la France. La région Grand-Est comptant trois magasins SALEJ/ Bio&Sens, l’Auvergne Rhône Alpes, un point de vente tandis que l’Occitanie recense neuf magasins contre deux pour la région Paca.

Sur ses résultats 2020, Naturalia aura affiché une croissance exceptionnelle de 22 %, pour un CA, rappelons-le, de 395 millions d’euros. “Les premiers chiffres sur 2021 font apparaître une hausse de 10 % de notre activité”, expliquait Allon Zeitoun, directeur général de l’enseigne, à l’occasion d’une conférence de presse, le 15 avril dernier. L’année 2020 a également permis à la filiale de Monoprix d’ouvrir 14 nouveaux magasins en dépit de la situation sanitaire, dont 70 % en franchise.

A LIRE AUSSI : Bio c’Bon, l’histoire d’un rachat

Laisser un commentaire

Fermer le menu