Naf Naf lève 9 millions d’euros auprès de Gageo
Temps de lecture estimée : 2 minutes

Après avoir été reprise par SY Corporate France, l’enseigne de prêt-à-porter vient de boucler une levée de fonds de 9 millions d’euros auprès de Gageo. Partenaire de Wingate, ce dernier permet ainsi à Naf Naf de financer son besoin en fonds de roulement.

En juin dernier, le tribunal de commerce de Bobigny avait tranché, donnant son accord à la reprise de Naf Naf par SY Corporate France (filiale du groupe SY International spécialisé dans le textile) dirigé par Selçuk Yilmaz, l’homme d’affaire français d’origine turque. L’enseigne de prêt-à-porter vient donc de sécuriser son besoin en fonds de roulement via une opération financière menée par la banque d’affaire Wingate, dédiée aux small et mi-cap. Ainsi, le fonds d’investissement Gageo vient d’apporter 9 millions d’euros à Naf Naf en plus des 9 millions d’euros également mis sur la table par les repreneurs de la marque.

“Si cette levée de fonds est un moyen alternatif aux banques pour pouvoir se financer, Gageo suit les mêmes raisonnements qu’un établissement bancaire. Il faut donc pouvoir le rassurer sur la pérennité du business model de Naf Naf”, explique Stéphane Cohen, associé-fondateur de Wingate.

A LIRE AUSSI : La Financière immobilière bordelaise met la main sur Camaïeu

En juin dernier, le sauvetage de l’enseigne avait permis “de conserver 75 % des emplois de Naf Naf en France”. Avec son offre de reprise, SY Corporate France assurait ainsi le maintien de 944 emplois (sur 1 200 que compte le groupe), de 125 magasins tenus en propre et de la totalité des 75 boutiques affiliées sur la totalité des 474 points de ventes présents dans le monde. “L’offre présentée par SY Corporate France était la mieux-disante d’un point de vue social et financier. […] Après des mois difficiles à devoir gérer la sortie du groupe Vivarte en 2018 et à subir les difficultés du Groupe La Chapelle, Naf Naf trouve enfin avec SY Corporate France un actionnaire qui permet d’envisager son avenir avec sérénité”, expliquait Luc Mory, président de Naf Naf

On se souvient que l’offre de SY Corporate France avait été préférée à celle du groupe Beaumanoir, propriétaire notamment des marques Cache-Cache et Bonono. Pour rappel, au début du mois de juillet 2020, le groupe breton avait mis la main sur une partie des actifs de La Halle, filiale de Vivarte, en redressement judiciaire depuis juin dernier.

A LIRE AUSSI : L’enseigne André sera reprise par son ancien PDG

Laisser un commentaire

Fermer le menu