Les enseignes du parc locatif Frey enregistrent une hausse de 16 % des chiffres d’affaires
Temps de lecture estimée : 2 minutes

Depuis la levée du confinement, les enseignes du parc locatif de la foncière Frey enregistrent une hausse moyenne des chiffres d’affaires. La fréquentation est également en légère augmentation.

La foncière Frey affiche de belles performances. Du 11 mai au 30 juin, les enseignes du parc locatif Frey enregistrent une hausse moyenne de chiffres d’affaires de 16 % à périmètre comparable. De bons résultats qui s’expliquent par plusieurs facteurs. “Un mix merchandising diversifié des sites Frey qui répond aux besoins de toute la famille [….] et une plus grande attractivité du format ‘plein air’ des centres Frey, plébiscité par les consommateurs après une longue période de confinement par rapport aux formats clos, à mesures sanitaires équivalentes pour l’accueil des clients”, explique la foncière.

Fréquentation en hausse

Sur la même période, Frey constate également une légère hausse de la fréquentation (+1,4 %) par rapport à celle de l’an passé sur l’ensemble de son patrimoine. “Sur la dernière semaine de juin, la fréquentation recule très légèrement (-1,4 %), la base de comparaison étant faussée par un démarrage des soldes plus tardif cette année (15 juillet versus 23 juin en 2019)”, insiste Frey.

À LIRE AUSSI : Ceetrus lance Aushopping, un service de click and drive

Fonds de soutien

En avril dernier, pour soutenir ses commerçants locataires et les aider à traverser la crise sanitaire, Frey annonçait la création d’un fonds de soutien d’une capacité financière totale de 15 millions d’euros. À ce jour, 74 % de l’ensemble des baux ont déjà bénéficié du fonds, concernant la gestion des loyers et charges de la période de fermeture des commerces et de reprise d’activité. La foncière précise également que les accords trouvés avec les locataires via ce fonds “induiront une baisse des revenus de 3,6 millions d’euros en 2020, auxquels s’ajouteront un étalement de loyers de 3,1 millions d’euros remboursables sur les années 2021 et 2022. En cas d’accord avec l’ensemble des locataires de Frey et sur la base des discussions à ce jour, la baisse de revenus locatifs en 2020 pourrait atteindre 5,5 millions d’euros auxquels s’ajouterait un étalement de loyers de 4,3 millions d’euros.”

Laisser un commentaire

Fermer le menu