Les commerces ont le 27 novembre en ligne de mire
Temps de lecture estimée : 2 minutes

L’Alliance du Commerce et Procos dressent un bilan assez inquiétant de la situation actuelle des commerces français. En préambule, les organisations rappellent que 50 000 magasins sont encore fermés et que 290 000 collaborateurs restent en chômage partiel.

Alors que les différentes fédérations appellent de leurs vœux une réouverture urgente le vendredi 27 novembre, Procos et l’Alliance du Commerce précisent qu’au 15 novembre les commerces d’équipement de la maison n’avaient réalisé que 21 % de leur CA par rapport à la même période l’année précédente. Du côté, des commerces de cadeaux, on atteint seulement les 18 % contre 11 % pour le secteur de la beauté et à peine 2 % pour l’équipement de la personne. Les commerces alimentaires s’en tirant le moins mal avec 54 % de CA réalisé.

A LIRE AUSSI : Bruno Le Maire appelle à décaler le Black Friday

Bien évidemment, le commerce en ligne profite à plein de la fermeture des magasins. Procos et l’Alliance du Commerce notent “un très fort développement des ventes en ligne avec une croissance de 65 % en octobre 2020 (vs.2019). Mais qui ne compense que marginalement la baisse des ventes des enseignes.” Et les deux organisations d’alerter sur le risque couru de fermeture définitive par 70 000 magasins, impactant possiblement de 100 000 à 120 000 emplois touchés. Et ces dernières de poursuivre :

“Le mois de décembre pèse entre 2 et 4 fois plus que le mois de novembre en termes de chiffre d’affaires. Le contexte est différent du premier confinement en mars et avril.”

En parallèle de ce constat, L’Union des entreprises de proximité (U2P) sort un sondage réalisé en partenariat avec Yougov destiné à faire fléchir, elle l’espère, le gouvernement pour faciliter une réouverture des commerces le vendredi 27 novembre prochain. L’organisation professionnelle révèle que plus de 8 Français sur 10 sont favorables à la réouverture des commerces et services de proximité et 76 % d’entre eux prévoient d’y faire leurs achats de Noël, s’ils en ont la possibilité.

A LIRE AUSSI : Amazon : “Les clients vont dans les magasins physiques et y retourneront quand ils le pourront”

Seuls 7 % des Français ont l’impression de mettre leur santé en danger en se rendant dans les petits commerces, soit 40 points de moins que dans les grandes surfaces, pourtant toujours autorisées à ouvrir. À noter par ailleurs que les Français craignent d’abord d’être contaminés dans les transports en commun (64 %), tandis que les lieux de travail sont assez peu considérés comme des lieux à risque (13 %)”, note l’U2P. Si les décisions gouvernementales ne sont pas prises en fonction des sondages, l’U2P précise que 74 % de nos concitoyens souhaitent voir ces entreprises rouvrir au plus tard le 1 er décembre.

Pour information, le Premier Ministre Jean Castex devrait s’exprimer jeudi 27 novembre prochain tandis qu’une prise de parole d’Emmanuel Macron est également attendue à une date encore indéterminée.

A LIRE AUSSI : Laurent Munerot : “Les commerces doivent impérativement rouvrir le 1er décembre !

Laisser un commentaire

Fermer le menu