Les centres commerciaux veulent pouvoir pratiquer le “click and collect”
Centre Beaugrenelle Photo Quentin Donval
Temps de lecture estimée : 1 minute

Le CNCC souhaite que le gouvernement permette aux commerces de première nécessité (en plus des pharmacies et des magasins alimentaires) d’ouvrir dans les centres commerciaux.

Le Conseil national des centres commerciaux (CNCC) demande instamment au gouvernement de permettre à ses adhérents de pouvoir pratiquer le “clic and collect”. Outre cela, l’organisation professionnelle souhaiterait que l’exécutif autorise l’ouverture de “tous les commerces de première nécessité en plus des magasins alimentaires et des pharmacies, comme les commerces de pieds d’immeuble ont la possibilité de le faire.”

A LIRE AUSSI : [Dernière minute] Commerces : nouveau tour de vis sur l’ensemble du territoire

Si le CNCC prend donc acte de la décision de l’exécutif de fermer tous les centres commerciaux à l’échelle nationale pour une durée d’un mois, “soit au cumul plus d’un semestre de fermeture totale depuis le début de la crise sanitaire il y a un an”, il rappelle une nouvelle fois qu’aucun cluster n’a été observé dans aucun centre commercial depuis le début de la crise. “Au contraire, plusieurs études, notamment de l’Institut Pasteur et du Conseil Scientifique ont démontré que les commerces ne constituaient pas des lieux propices à la propagation du virus”, poursuit le CNCC.

L’organisation professionnelle a proposé au gouvernement Castex un nouveau protocole sanitaire renforcé à même de pouvoir accueillir les clients dans des conditions jugées “optimales” et adaptées à la situation.

A LIRE AUSSI : La filière jouet veut ouvrir à Pâques

Laisser un commentaire

Fermer le menu