Le Groupe Casino multiplie les corners dans ses hypermarchés
Temps de lecture estimée : 3 minutes

Durant l’été 2020, le Groupe Casino va accélérer le déploiement de shop in shop dans ses magasins. Pour cela, un partenariat a été conclu avec quatre enseignes spécialistes sur leur marché : C&A, Claire’s, Hema et Moovway. Explications.

L’engouement pour les corners se confirme. Différentes enseignes de grandes distribution ont déjà fait le choix d’accueillir des marques expertes sur leur marché au sein de leurs rayons. Carrefour s’est récemment allié avec Cash Converters pour lancer Carrefour Occasion, Day by Day vient d’inaugurer un deuxième corner dans un magasin Cora et la Fnac mise sur les corners Nature & Découvertes. Une tendance qui séduit un bon nombre d’acteurs. Le Groupe Casino le premier. Dans un communiqué, le groupe dirigé par Charles Naouri annonce accélérer le déploiement de shops in shop en s’adossant à quatre marques expertes dans leurs domaines : C&A dans le prêt-à-porter, Claire’s dans la distribution de bijoux et accessoires, Hema acteur incontournable dans les produits décoratifs pour la maison et Moovway, enseigne spécialisée dans les solutions de mobilités innovantes (vélos et trottinettes électriques.).

À LIRE AUSSI : Hema : “Les corners permettent aux enseignes d’optimiser leur chiffre d’affaires”

Une centaine de corners

Dans le détail, d’ici le mois de septembre, sept corners C&A seront déployés dans des magasins Géant Casino. Ainsi, les points de vente d’Aix-en-Provence, Annemasse, Hyères, Mandelieu, Monthieu, Nîmes et Villefranche accueilleront des shops in shop d’une surface de 400 mètres carrés. “Si les projets shops in shop s’inscrivent dans une tendance actuelle du marché, c’est une première dans le secteurs du prêt-à-porter, estime Damien Defforey, directeur général de C&A en France. Comme dans les magasins C&A, les clients des hypermarchés retrouveront les collections du moment et pourront faire leur shopping pour toute la famille à prix accessibles.” L’enseigne Claire’s devrait être présente via 55 corners situés dans des hypermarchés et 33 dans des supermarchés d’ici la fin du mois d’août 2020. “Nos stratégies mutuelles s’alignent parfaitement : Casino bénéficie de l’expertise de marques reconnues et Claire’s cherche à toucher les consommateurs au-delà de ses magasins traditionnels”, affirme Ryan Veri, CEO de Claire’s. L’enseigne Hema, qui a d’ores déjà développé 200 corners au sein des magasins Franprix, devrait voir également ses produits vendus dans 8 hypermarchés Géant Casino et 10 magasins Casino Supermarchés. D’ici la fin du mois d’octobre, le Groupe Casino envisage déployer les corners Hema dans 22 hypermarchés supplémentaires. Enfin, les corners Moovway sont d’ores et déjà testés dans 5 magasins. À terme, 54 hypermarchés supplémentaires devraient accueillir un corner dédié aux vélos et trottinettes électriques. Au total, une centaine de corners sous différentes enseignes devraient être déployés au sein dans les différentes marques du groupe.

À LIRE AUSSI : Auchan multiplie les shops in shop

Transformer l’hypermarché

Avec cette stratégie, le Groupe Casino souhaite diversifier l’offre présente dans ses rayons mais aussi continuer à améliorer l’expérience client. “La transformation de l’hypermarché vers une expérience d’achat enrichie grâce au digital et à l’offre a débuté en 2018 avec les corners Cdiscount présents dans 57 Géant Casino. L’évolution de nos points de vente se poursuit avec la présence de nouveaux spécialistes du non-alimentaire. Pour garantir le meilleur service à nos clients, nous travaillons avec des partenaires experts dans leurs secteurs respectifs”, affirme Tina Schuler, directrice générale des enseignes Casino (Hyper, Super, Proxi). Outre la diversité des produits présentés en rayons, miser sur des shop in shop permet aux acteurs de la grande distribution d’optimiser leurs surfaces de vente. Comme nous le confiait Stéphane Frenkel, directeur de Hema en France, lors d’une interview. “Ces acteurs se sont rendu compte que leurs surfaces de vente étaient trop grandes pour leurs offres et ont compris qu’il fallait les optimiser. D’où l’idée de multiplier les corners. Cela va s’intensifier avec les années. Pour moi, c’est une très bonne chose car c’est de l’innovation. Ne rien faire c’est mourir et il faut pouvoir se transformer”, nous indiquait-il.

Laisser un commentaire

Fermer le menu