La société foncière Frey annonce la création d’un fonds de 15 millions d’euros
Temps de lecture estimée : 2 minutes

Pour aider ses commerçants locataires à tenir pendant la crise du Covid-19, la société foncière Frey vient d’annoncer la mise en place d’un fonds de soutien de 15 millions d’euros. Le groupe souhaite permettre aux enseignes de traverser au mieux cette période inédite.

Après SNCF Gares et Connexions, Ceetrus (foncière d’Auchan) ou la Compagnie de Phalsbourg, c’est au tour de la société foncière Frey d’être solidaire avec ses locataires. Ainsi, le groupe vient d’annoncer la création d’un fonds de soutien de 15 millions d’euros. Depuis le début du confinement et la fermeture des commerces dits non-essentiels, Frey a mis en place des mesures de protection conservatoires comme l’appel mensuel et non plus trimestriel des loyers et des charges, la suspension du recouvrement des loyers pendant la période du confinement ou encore la réduction sur les charges de ses actifs afin d’optimiser leur coût pour les locataires.

À LIRE AUSSI : Coronavirus : Bruno Le Maire demande aux bailleurs d’annuler les loyers pour les petites entreprises pendant trois mois

Soutien exceptionnel

En parallèle, la société foncière se préparait au déploiement d’un plan de soutien exceptionnel pour ses enseignes partenaires. “Le président de la République ayant depuis annoncé un déconfinement et donc une réouverture progressive des commerces à compter du 11 mai prochain, Frey annonce aujourd’hui la mise en place de ce plan de soutien, détaille le groupe dans un communiqué. Cette initiative traduit un objectif clair : sauvegarder la ‘biodiversité commerciale’ des actifs du groupe en neutralisant le poids du loyer pendant cette crise pour ses commerçants partenaires”, détaille le groupe.

À LIRE AUSSI : Covid-19 : “L’ordonnance sur les loyers est un véritable hold-up”

Période de relance

La société foncière précise qu’elle ne souhaite pas accompagner ses locataires uniquement sur la période de fermeture administrative des points de vente mais ambitionne de les soutenir au moment de la relance de l’activité. Dans ce contexte, le plan de soutien “intégrera un retour progressif des locataires à leur niveau pré-crise”. Afin de neutraliser le poids du loyer, Frey explique qu’aucune somme ne sera dû durant la période de fermeture et qu’ensuite uniquement 50 % du loyer sera dû le premier mois de réouverture, 75 % le deuxième mois et 90 % le troisième mois. “Par exemple, un commerçant autorisé à rouvrir le 11 mai aurait une prise en charge totale par le fonds d’une somme équivalente à 2,6 mois de loyer, illustre l’entreprise. De manière pratique, le fonds assumera la moité de cette charge directement par abondement financiers versés aux locataires de Frey et l’autre moitié par la mise en place de prêts, sans intérêt, d’une durée de 24 mois à compter du 1er janvier 2021.”

À LIRE AUSSI : Covid-19 : un chef d’entreprise sur deux redoute la faillite

Accompagnement adapté

Selon la nature de l’activité et du secteur géographique, chaque commerçant verra ce mécanisme adapté à la date de réouverture décidé par l’État. “Dans ce sens, les équipes de Frey se rapprocheront de chaque locataire afin de leur proposer un accompagnement adapté dans la mise en œuvre des modalités liées à ces mesures exceptionnelles”, détaille la société foncière. Un dispositif qui intégrera, le cas échéant les mesures d’aides que le gouvernement pourrait être amené à déployer.

Laisser un commentaire

Fermer le menu