La Halle devrait perdre 106 millions d’euros de CA d’ici le 11 mai
Temps de lecture estimée : 1 minute

L’enseigne, propriété du groupe Vivarte, vient donc très officiellement de demander au Tribunal de commerce de Paris l’ouverture d’une procédure de sauvegarde.

Ce sera donc la procédure de sauvegarde pour la Halle qui en a informé aujourd’hui les instances du personnel mais qui estime pouvoir poursuivre son activité une fois le confinement assoupli. La direction précise, en effet, ne pas être en cessation de paiement et ne s’orienterait donc pas vers un redressement judiciaire. “La Halle [a conclu] l’exercice 2019 avec un chiffre d’affaires de 847 millions d’euros et des signes de reprise encourageants, tels que la hausse du chiffre d’affaires du textile (+2,5 % sur l’année 2019 dans un marché négatif) et des magasins mixtes habillement et chaussure”, précise l’enseigne.

Caroll et Minelli à l’abri de la procédure

Néanmoins, La Halle a dû faire face, comme beaucoup d’autres marques, aux mouvements des Gilets Jaunes et plus récemment aux grèves liées à la réforme des retraites. L’épidémie de coronavirus ainsi que les mesures de confinement prises par le gouvernement Philippe ont contraint l’enseigne à fermer l’ensemble de ses magasins et entrepôts. La Halle a ainsi estimé à 106 millions d’euros la perte de chiffre d’affaires entre le 15 mars, date du début du confinement et le 11 mai prochain. “Dans le cadre de cette procédure, l’exploitation se poursuivra normalement : les magasins reprendront leur activité dès la levée des mesures de confinement, et les emplois seront maintenus”, poursuit Vivarte. Le groupe précise également que cette procédure de sauvegarde ne touche ni Caroll, ni Minelli, les deux autres enseignes du Groupe.

À LIRE AUSSI : L’enseigne Vapiano dépose le bilan

Laisser un commentaire

Fermer le menu