Franchiseurs, avec le coronavirus, ne perdez pas le lien avec vos franchisés

Franchiseurs, avec le coronavirus, ne perdez pas le lien avec vos franchisés

Temps de lecture estimée : 3 minutes

Depuis une semaine, les commerces et les entreprises non-essentiels ont cessé partiellement voire totalement leur activité et les Français sont confinés chez eux jusqu’à nouvel ordre. Les chefs d’entreprise sont donc confrontés à un enjeu de taille pour conserver le lien avec leurs équipes. Dans ces circonstances, en tant que franchiseur, votre devoir est d’accompagner efficacement vos franchisés. Voici quelques conseils pour rester en contact avec vos partenaires.

La période est inédite en tous points. Les commerces ont baissé leur rideau et les entreprises évoluant sur des secteurs non-essentiels ont dû partiellement voire totalement cesser leur activité. Depuis une semaine, les Français sont par ailleurs confinés chez eux. Pour vos franchisés, cette situation peut être compliquée à vivre et les démarches à entreprendre pour assurer la survie de leurs entreprises peuvent êtes nombreuses. D’où la nécessité, du côté du franchiseur, d’accompagner au mieux ses partenaires. Si cet accompagnement peut se manifester de différentes manières (aide financière, soutien dans les démarches administratives, etc.), il doit être surtout humain. “C’est avant tout une épreuve humaine que nous sommes en train de vivre. Et tout le monde est sur le même bateau, que vous soyez franchiseur ou franchisé”, constate Sylvain Bartolomeu, dirigeant associé du cabinet Franchise Management et membre du Collège des experts de la Fédération française de la franchise.

À LIRE AUSSI : Coronavirus : comment accompagner et rassurer vos franchisés ? 

Outils de communication

Ainsi, même si vous êtes confinés à votre domicile et que vos franchisés ne sont plus opérationnels, il est primordial de conserver un maximum de lien social avec eux. Par exemple, en les appelant quotidiennement ou en envoyant des newsletters journalières pour lister les nouvelles annonces gouvernementales. “Gardez le lien avec ses équipes et ses franchisés est essentiel. La question de la gestion de la richesse humaine de l’entreprise et donc du réseau passe même avant la gestion économique”, estime Jean-Marc Morel, spécialisé dans les questions RH et associé au sein du cabinet d’audit, de conseil et d’expertise-comptable RSM. Même son de cloche pour Laurent Delafontaine, dirigeant du cabinet Axe Réseaux et membre du Collège des experts de la Fédération française de la franchise. Selon lui, “il est primordial que le dirigeant du réseau, en personne, appelle au moins une fois les franchisés un par un. C’est une façon de montrer votre présence.” Au sein des enseignes, cet avis est partagé et tous ceux que nous avons interrogés nous ont confié avoir déployé des solutions digitales et multiplié les outils de communication pour conserver le lien avec leurs partenaires franchisés sur le terrain. “Nous avons créé plusieurs groupes Whatsapp pour que nous puissions échanger tous ensemble. Par ailleurs, nous les appelons ou leur envoyons des SMS quotidiennement pour savoir comment ils vont et les rassurer si besoin, détaille Marc Aublet, directeur général du groupe Provalliance, développant notamment les enseignes Franck Provost, Jean-Louis David ou encore Saint-Algue. C’est fondamental d’être présent, même à distance. Car nos franchisés sont perdus et il faut être en mesure de les rassurer.” Le réseau La Mie Câline explique de son côté avoir déployé des conférences téléphoniques une fois par semaine et être en contact quotidien avec les franchisés par l’intermédiaire des animateurs. “C’est très important pour un franchiseur de garder un lien direct avec ses partenaires. C’est aussi ce qui fait la force d’un réseau”, souligne David Giraudeau, directeur général de l’enseigne.

À LIRE AUSSI : Comment les enseignes gèrent-elles la crise sanitaire liée au Covid-19 ?

Créer des groupes de travail

D’autres réseaux ont fait le choix de déployer des modules de formation, comme Pizza Cozy ou encore l’enseigne spécialisée dans les avis client Plus que Pro. Des initiatives qui permettent notamment aux franchisés de conserver un rythme et de ne pas être isolés. “Toutefois, il ne faut pas être redondant dans ce que vous proposez à vos partenaires”, conseille Laurent Delafontaine. Programmez plusieurs prises de paroles afin d’aider les franchisés. Une newsletter en début de semaine concernant les décisions prises à propos du Covid-19 par le gouvernement mais aussi votre réseau, un Webinar en milieu de semaine pour communiquer sur des informations clés de l’enseigne ou encore la diffusion de témoignages de franchisés sur les bonnes pratiques adoptées sont autant de choses que vous pouvez mettre en place. “Autre conseil : soyez le plus franc possible avec votre réseau, concernant vos décisions et l’impact de la crise sur le chiffre d’affaires. La transparence, c’est la clé d’une bonne relation”, insiste Laurent Delafontaine. Enfin, n’hésitez pas à mettre en place des groupes de travail sur diverses thématiques (RH , marketing, finance…) avec des franchisés experts et volontaires. L’objectif est simple : réfléchir à une sortie de crise efficace. “Mobiliser les franchisés pour faire émerger des idées est vraiment conseillé”, insiste Laurent Delafontaine. Du côté des enseignes, nombreuses sont celles à nous confier que le temps est en effet à l’unité et qu’impliquer les franchisés est indispensable pour redémarrer l’activité le plus efficacement possible. “L’avantage d’une crise comme celle-ci, s’il y en a un, reste qu’elle permet de mesurer la qualité de la relation que l’on a avec ses franchisés. Il y a une solidité relationnelle et une compréhension qui ont émergé. C’est très émouvant et très important en tant que tête de réseau”, souligne David Giraudeau. “Plus que jamais, être un réseau a ses avantages, abonde Marc Aublet. Tout le monde se rend compte que l’union fait la force et que mobiliser l’ensemble des partenaires a véritablement du sens.”

Laisser un commentaire

Fermer le menu