En mars, le commerce a plutôt bien résisté selon la Banque de France
Temps de lecture estimée : 1 minute

L’activité du commerce de détail a été stable pour le mois de mars (+0,5 %). La vente à distance continue d’enregistrer une croissance à deux chiffres.

Le dernier point conjoncture publié par la Banque de France fait état d’un maintien de l‘activité du commerce de détail sur le mois de mars (+0,5 %). “La croissance des ventes de produits industriels (+1,1 % sur un mois) est tempérée par la baisse des ventes de produits alimentaires (-0,7 %). Les hausses les plus marquées concernent les ventes de produits électroniques (+15,5 %), de livres (+8,4 %) et de matériel de sport (+7,5 %)”, explique l’institution. A noter toutefois que certains segments ont été durement impactés par la mise en place de restrictions renforcées dans 16 puis 19 départements à compter du 20 mars. En effet, les ventes de meubles (-8,1 %), d’appareils électroménagers (-5,6 %) et de chaussures (-4,7 %) ont chuté brutalement sur le mois de mars 2021.

À LIRE AUSSI : Le bricolage aura surperformé en 2020

Côté circuit de distribution, l’activité du petit commerce tire son épingle du jeu avec des ventes en hausse de +4,9 % sur le mois de mars. Pour ce qui est de la grande distribution, les ventes sont stables (+ 0,2 %) par rapport à février. Le poids des hypermarchés pèse 50 % du commerce de détail contre 33% pour les supermarchés, 11% pour la vente à distance et 6% pour les grands magasins.

Pour le mois de mars, les données définitives de la vente à distance ne sont pas encore disponibles; cependant elle croît fortement en février, de +46,5 % sur un an, après +21,8 % sur un an en janvier”, précise la Banque de France.

À LIRE AUSSI : L‘activité du commerce spécialisé se dégrade en mars

Laisser un commentaire

Fermer le menu