En janvier, l’ouverture des commerces, le dimanche, est à l’étude
Temps de lecture estimée : 2 minutes

Ce matin, durant un point presse exceptionnel, une partie du gouvernement a détaillé les étapes du déconfinement.

À l’occasion de sa conférence de presse, ce jeudi matin, Jean Castex a, d’emblée, évoqué la “lassitude générale du peuple français.” Mais droit dans ses bottes, il a invoqué que “ces mesures étaient nécessaires.” Ainsi, le Premier ministre a martelé :

Nous ne pouvons pas baisser la garde !”

Son ministre délégué aux petites et moyennes entreprises (PME), Alain Griset, a, quant à lui, détaillé le nouveau protocole sanitaire officiel. La fameuse jauge sera portée à un client pour 8 m². Mais cette règle prendra en compte la surface totale de vente en intégrant le mobilier et les salariés du magasin. Pour les magasins de plus de 400 m², un système de comptage devra être mise en place dans un strict respect de la jauge. Un sens unique de circulation sera obligatoire avec la nécessité d’un renouvellement d’air effectué soit de manière naturelle soit de façon mécanique. Du gel hydro alcoolique sera impérativement proposé à l’entrée du point de vente. La capacité maximale des magasins devra être affichée.

A LIRE AUSSI : Véronique Discours-Buhot : “Nous aurions espéré une amplitude horaire plus conséquente”

L’amplitude horaire pourra être repoussée jusqu’à 21h. Et les magasins auront la permission d’ouvrir les dimanches. Quant au mois de janvier, Jean Castex, répondant aux questions des journalistes, a expliqué que ce sujet était encore à l’étude.

Alain Griset a annoncé, de son côté, que les auto-écoles pourront de nouveau prodiguer les cours de conduite. En revanche, les cours théoriques se feront encore de façon virtuelle. De même, les visites immobilières proposées par les agences pourront reprendre dès ce samedi 28 novembre aussi bien pour les professionnels que pour les particuliers.

A LIRE AUSSI : Réouverture des commerces : les fédérations demandent l’ouverture généralisée le dimanche

Jean Castex, reprenant la parole, a rappelé comme le président avant lui, mardi dernier, que les restaurants, les bars et les salles de sport demeureront fermés au moins jusqu’au 20 janvier prochain.

“Les études scientifiques prouvent que les restaurants restent des lieux de contamination virale élevée”, a rappelé le Premier ministre.

Conscient de la situation dramatique vécue par les professionnels de la restauration, outre les aides gouvernementales, Jean Castex a proposé que “2021, soit l’année de la gastronomie française.” Le gouvernement a rappelé que les entreprises, n’ayant aucune forme d’activité pendant ce second confinement, auront la possibilité de choisir entre le fonds de solidarité (son plafond porté à 10 000 euros) et une compensation pouvant aller jusqu’à 20 % du CA sur la base des revenus réalisés sur la même période l’année précédente.

A LIRE AUSSI : Emmanuel Macron acte la réouverture des commerces ce samedi

Laisser un commentaire

Fermer le menu