De bonnes performances et de nouvelles ouvertures pour Frey
©Frey, Shopping Promenade Claye Souilly.
Temps de lecture estimée : 2 minutes

Avec un chiffre d’affaires 2020 de plus de 107 millions d’euros, en hausse de 55 %, la foncière voit ses centres commerciaux de plein air surperformer pendant la crise sanitaire.

”La pandémie a accéléré les mutations à l’œuvre du commerce et révèle un gisement colossal de projets à déployer : requalification et retournement d’actifs commerciaux obsolètes, mais aussi évolution vers plus de mixité sur des sites déjà artificialisés et rattrapés par la ville”, explique Antoine Frey. Le président-directeur général de Frey a de quoi être ravi. Sa foncière a fait preuve de résilience au-delà des espérances sur l’année 2020. Avec un CA consolidé de 107,2 millions d’euros (+ 55 %), Frey enregistre des revenus locatifs en hausse de 59,5 millions d’euros en progression de 37 %. “La fréquentation s’inscrit à 84 % du niveau de l’année 2019 et le chiffre d’affaires des locataires à 90 %”, précise la foncière.

A LIRE AUSSI : [Dernière minute] Jean Castex verrouille un peu plus les centres commerciaux

Frey confirme, pour le mois de mars, l’ouverture du Shopping Promenade de Claye-Souilly (77) et du Shopping Promenade Cœur Alsace à Strasbourg-Vendenheim (67). Les deux sites affichants respectivement 94 % et 97 % de pré-commercialisation. Lors de la présentation de ses résultats, la foncière a confirmé sa participation au nouveau projet mixte urbain de l’écoquartier des Docks à Saint-Ouen pour lequel Citizers by Frey développera 23 000 m2 de commerces. “La Halle du Village des Docks proposera un food hall, un marché de produits frais, des restaurants, une cuisine partagée, une salle évènementielle, des espaces de co-working ainsi que des commerces et services de proximité”, explique Frey. D’autres lancements sont prévus parmi lesquels le Shopping Promenade Lleida en Espagne et Open, près de la frontière suisse.

A LIRE AUSSI : Les résultats de Carmila plombés par la crise

En revanche, la foncière a acté l’arrêt du projet de requalification urbaine “Ode à la Mer” dans l’Hérault. Une décision prise par Philippe Saurel, l’ex-président de la Métropole de Montpellier. “Le groupe a assigné la société d’aménagement de Montpellier Méditerranée Métropole (SA3M) au titre du préjudice subi pour un montant de 77 millions d’euros”, précise la foncière.

Laisser un commentaire

Fermer le menu