Cryptomonnaies : 30 enseignes françaises auront accès à une technologie simplifiée d’achat en 2020

Cryptomonnaies : 30 enseignes françaises auront accès à une technologie simplifiée d’achat en 2020

Temps de lecture estimée : 2 minutes

30 enseignes françaises, dont Decathlon, Boulanger et Intersport, pourront utiliser une solution de paiement en cryptomonnaies. Développé par l’entreprise Global POS, “EasyWallet” sera réservé au Bitcoin dans un premier temps, avant de s’ouvrir à toutes les devises électroniques.

Trente enseignes françaises, parmi lesquelles Decathlon, Sephora, Boulanger, Foot Locker, Conforama, Intersport, Cultura, Norauto et Maisons du Monde, auront accès en 2020 à une technologie simplifiée d’achat en cryptomonnaie. En tout, plus de 25 000 points de ventes sont concernés. Dans le cadre d’un accord dévoilé lors de la Paris Retail Week, le 24 septembre 2019, ces derniers pourront proposer à leurs clients de payer leurs achats en monnaies électroniques, via la solution Easy2Play Payment et son application EasyWallet, développée par la société héraultaise Global POS.

Conçue en 2014, Easy2Play est une solution qui facilite la gestion des titres prépayés (chèques vacances, titres restaurants, chèques cadeaux). Pouvant aussi gérer les paiements alternatifs, elle pourra donc désormais intégrer les paiements en Bitcoins. Dans un premier temps, EasyWallet sera réservé au paiement dans cette dernière devise virtuelle, mais l’objectif de Global POS est d’ouvrir son logiciel à “d’autres cryptomonnaies dans le futur”. Ainsi, le module de paiement est soutenu par plusieurs experts du domaine des monnaies électroniques, d’Octo Technology à Smartchain, en passant par Havas Blockchain et Fidal.

Un pied dans l’économie 3.0

Chaque enseigne restera libre du déploiement de la solution. “Elle s’inscrit dans le cadre légal défini par la France pour la loi Pacte. Dans cette optique, le fonctionnement habituel des enseignes ne sera pas impacté puisque les plateformes d’échange seront en charge de la conversion des cryptomonnaies en euro”, indique Global POS dans un communiqué. Aux réseaux, en revanche, de former elles-mêmes leurs équipes, notamment les vendeurs.

“C’est une étape symbolique importante dans l’évolution des moyens de paiement en France. Cependant, plus qu’un symbole, ce que nous apportons à 25 000 points de vente, c’est la possibilité de rentrer sans risque dans l’univers de l’économie 3.0.”, affirme de son côté Stéphane Djiane, dirigeant et fondateur de l’entreprise d’édition de solutions logicielles pour les points de vente.

EasyWallet est en outre compatible avec les connecteurs développés par des entreprises spécialistes de la monétique, telles que Famoco ou le montpelliérain Nepting. “Cette caractéristique pourrait aussi ouvrir, à terme, le paiement en Bitcoins aux PME, restaurants et commerces indépendants qui utilisent ces terminaux”, note La Tribune.

Laisser un commentaire

Fermer le menu