Coronavirus : SNCF Gares et Connexions renoncent à percevoir les loyers
Temps de lecture estimée : 2 minutes

Dans un contexte tendu économiquement lié à la crise sanitaire du Covid-19, nombreuses sont les fédérations mais également les enseignes à appeler à la solidarité des bailleurs. SNCF Gares et Connexions vient d’annoncer renoncer à certains loyers.

Lors de son allocution télévisée, lundi 13 avril, Emmanuel Macron a indiqué que le confinement est rallongé jusqu’au 11 mai prochain. Date à laquelle une reprise partielle devrait être amorcée sans pour autant acter la réouverture des restaurants et des commerces, qui resteront fermés au-delà de cette échéance. Dans ce contexte, les commerçants, les fédérations et les enseignes appellent depuis plusieurs semaines à la solidarité des bailleurs, notamment en demandant une annulation pure et simple des loyers et des charges. Pour SCNF Gares et Connexions, c’est désormais officiel. L’entreprise ainsi que les foncières partenaires Altarea à Paris (Gare de l’Est et Gare Montparnasse à Paris) et le Groupe Demeter Concessions à Rennes viennent d’annoncer renoncer à percevoir les loyers ainsi que les charges dus pour la période du 16 mars au 30 avril 2020.

“Un accord a été trouvé avec les foncières concernées, de façon à ce qu’elles aient la capacité d’adopter la même politique sur les sites qu’elles gèrent en tant qu’occupante domaniale”, souligne SNCF Gares et Connexions dans un communiqué.

À LIRE AUSSI : “L’ordonnance sur les loyers est un véritable hold-up” 

Mesure inédite

Pour l’entreprise, il s’agit d’une mesure de soutien inédite à l’activité commerciale dans les gares, qui dépend incontestablement du flux des voyageurs. “Avec un trafic ferroviaire restreint et l’instauration du confinement depuis le 16 mars, la fréquentation des gares est extrêmement réduite. L’ensemble de l’activité commerciale a très rapidement cessé, conformément aux décisions du gouvernement”, explique l’entreprise. En effet, dans les zones exploitées par SNCF Gares et Connexions et les foncières partenaires, seules 4 pharmacies et 6 supérettes demeurent partiellement ouvertes sur les 1 500 points de vente.

“La crise sanitaire, inédite par son envergure, appelle des mesures de soutien d’ampleur à l’économie du pays. SNCF Gares et Connexions prend sa part pour favoriser la reprise économique dès la fin du confinement, soutenir l’emploi et limiter les défaillances des commerces en gares. Nous devons tout faire pour amoindrir les effets de la crise économique”, affirme Marlène Dolveck, directrice générale de SNCF Gares & Connexions.

À LIRE AUSSI : Covid-19 : des enseignes de restauration lancent une action commune face aux bailleurs

L’annulation de ces loyers s’applique aux commerces fermés, “notamment les TPE et PME fragilisées dans cette période”, insiste l’entreprise comme les marchands de journaux et les espaces de vente alimentaire à emporter et restaurants, composant une large partie du commerce en gare aujourd’hui.

Cet article a 1 commentaire

Laisser un commentaire

Fermer le menu