Coronavirus : profitez de la baisse d’activité pour optimiser vos process
Temps de lecture estimée : 3 minutes

Si la période d’inactivité engendrée par le coronavirus est inédite en tous points, sachez qu’il y a plusieurs façons de l’optimiser. En effet, outre le fait que votre rôle de franchiseur est d’accompagner au mieux vos franchisés, sachez que vous pouvez mettre à profit le confinement pour travailler sur vos process et pourquoi pas les faire évoluer. L’Officiel des Réseaux vous livre quelques conseils.

La crise sanitaire engendrée par le virus Covid-19 est inédite et oblige les enseignes à s’adapter. Depuis dix jours, l’heure est à l’organisation au sein des différents réseaux qui mettent tout en œuvre pour accompagner au mieux leurs partenaires dans la baisse d’activité engendrée par le coronavirus. Outre cet aspect d’accompagnement, qui est bien évidemment primordial, les franchiseurs peuvent mettre à profit cette période d’inactivité et de confinement pour travailler sur leurs process. Que ce soit pour optimiser le parcours de recrutement des nouveaux franchisés ou pour améliorer la transmission du savoir-faire. Autant d’aspects qui, en temps normal, peuvent passer au second plan. “On le voit bien, les réseaux n’ont jamais le temps de se pencher sur ces questions, qui apparaissent comme non-fondamentales dans leur quotidien bien chargé, note Laurent Delafontaine, dirigeant du cabinet Axe Réseaux et membre du Collège des experts de la Fédération française de la franchise. C’est donc le moment d’optimiser son temps et de s’y consacrer.”

À LIRE AUSSI : Coronavirus : comment accompagner et rassurer vos franchisés ?

Gardez les candidatures ouvertes

Même si l’activité est au ralenti, ne fermez pas la porte aux candidatures des potentiels nouveaux franchisés. En effet, cette période de confinement peut être l’occasion pour les personnes intéressées de vous rejoindre de formaliser leur demande et de vous demander davantage d’informations sur les conditions d’accès au réseau. “Il faut donc absolument garder une permanence, en ouvrant une hotline spécifique et en y dédiant une personne, le développeur par exemple”, conseille Laurent Delafontaine. N’hésitez pas à proposer des rendez-vous réguliers aux candidats, comme des webinar où vous faites intervenir des franchisés pour témoigner de leur expérience. Parallèlement, ne négligez pas les liens avec les bailleurs et autres sociétés foncières. “Il faut conserver les relations privilégiées que vous avez pu bâtir avant la crise. Car si vous ne donnez aucune nouvelle pendant plusieurs semaines voire plusieurs mois, le risque est que ces partenaires vous oublient. Il faut absolument occuper le terrain”, insiste Laurent Delafontaine. Aussi, profitez de cette période de creux pour épurer les candidatures, en supprimant les personnes qui n’ont pas donné suite à vos échanges. C’est également le moment de faire le point sur votre process de recrutement des nouveaux franchisés en vous interrogeant sur les différentes étapes. Sont-elles toutes efficaces ? N’y a-t-il pas un moyen de raccourcir ce processus de recrutement ? “Reprenez les différents supports que vous communiquez aux candidats et faites le point sur les données qui sont communiquées. Mettez-les à jour si cela est nécessaire”, insiste le dirigeant d’Axe Réseaux.

À LIRE AUSSI : Comment les enseignes gèrent-elles la crise liée au coronavirus ?

Manop et plan de formation

Sur le même principe, regardez de près votre manuel opératoire (dit manop) et votre plan de formation. Par exemple, une nouvelle norme va entrer en vigueur dès 2021 pour être agréé centre de formation. “Profitez de cette période de baisse d’activité pour anticiper ce changement de certification. Car cela demande de la préparation et il ne faut pas s’y prendre au dernier moment”, alerte Laurent Delafontaine. Par ailleurs, penchez-vous sur vos supports de formation. C’est également typiquement le bon moment pour les mettre à jour ou pour élaborer les quiz de fin de formation. “Cela peut être également l’occasion, si vous ne l’avez pas déjà fait, pour regarder ce qu’il se fait en matière de e-learning et demander des périodes d’essai aux différents logiciels pour trouver celui qui convient le mieux à votre réseau, estime Laurent Delafontaine. Autant de tâches que vous pouvez confier à la personne en charge de l’animation ou de la formation.” En matière d’animation, justement, conserver le lien avec vos franchisés est essentiel. Pour cela, prévoyez un planning de prise de parole via des newsletter, des webinar ou encore des formations à distance. Ne soyez pas redondants et essayez d’apporter le plus de conseils possible à vos partenaires. Impliquez-les dans la gestion de crise, notamment en créant des groupes de travail thématiques (RH, marketing, finance…) avec des franchisés experts et volontaires. “Mobiliser les franchisés pour faire émerger les idées est vraiment conseillé pour sortir efficacement de cette période compliquée”, affirme Laurent Delafontaine.

Laisser un commentaire

Fermer le menu