Consommation : 86 % des consommateurs prévoient de continuer leurs achats en ligne après la crise sanitaire
Temps de lecture estimée : 3 minutes

La crise du Covid-19 continue d’impacter les habitudes de consommation. Une étude réalisée par le cabinet de conseil et d’audit PwC confirme une nouvelle fois que les consommateurs se tournent plus facilement vers les outils numériques pour effectuer leurs achats.

La pandémie du Covid-19 aura un impact durable sur la façon de consommer. Depuis des semaines, différentes études pointent en effet les changements du coté des consommateurs. Une nouvelle enquête, réalisée par PwC au niveau mondial, confirme le virage numérique pris par les consommateurs. “Les résultats de l’enquête révèlent que la pandémie et les mesures de distanciation sociale mises en place ont entraîné des changements fondamentaux dans la manière dont les consommateurs travaillent, mangent, communiquent et prennent soin de leur santé”, pointe PwC.

À LIRE AUSSI : Consommation : “Les retailers vont devoir conserver et déployer de nouvelles habitudes”

Achats en ligne

Autant de changements qui sont constatés sur la façon d’acheter des produits alimentaires. En effet, alors que le magasin reste le principal canal d’achat, plus d’un tiers des répondants (35 %) affirment acheter désormais des aliments en ligne. 86 % des personnes interrogées prévoient même de continuer à effectuer leurs achats alimentaires sur Internet, une fois que la crise sanitaire sera passée et les gestes barrières supprimés. Du côté des produits non alimentaires également, le poids des achats en ligne est de plus en plus important. Avant la crise, 47 % des consommateurs déclaraient faire leurs achats dans des magasins physiques quotidiennement ou de façon hebdomadaire. Les achats depuis un mobile ne représentaient que 30 %, ceux par ordinateur 28 %, et ceux par assistant vocal 15 %. Depuis la crise, 45 % des consommateurs disent avoir intensifié l’utilisation du mobile pour effectuer leurs achats. Une tendance qui se confirme également sur d’autres devices. Ainsi, 41 % des répondants utilisent davantage leur ordinateur, 33 % leur tablette et 23 % les assistants vocaux pour effectuer leurs achats. “La tendance est particulièrement prononcée en Chine et au Moyen-Orient où 60 % et 58 % des répondants déclarent respectivement avoir commencé à faire davantage d’achats sur leur téléphone portable”, pointe l’enquête.

À LIRE AUSSI : Depuis le déconfinement, 30 % des Français vont faire leurs courses plus souvent

Durabilité

La conscience écologique et la durabilité des produits semblent avoir également pris de l’importance depuis la crise. 45 % des personnes interrogées dans le monde expliquent vouloir désormais éviter l’utilisation du plastique dans la mesure du possible. 43 % des répondants attendent ainsi l’élimination des sacs et emballages en plastique pour les denrées périssables. Les consommateurs sont d’ailleurs lucides sur l’impact de leurs comportements. Ainsi, 20 % estiment que les efforts doivent être faits par eux-mêmes dans leur façon de consommer, tandis que 15 % attendent que les producteurs ou les fabricants se saisissent du sujet. Enfin, 40 % des personnes sondées se disent prêtes à partager leurs données personnelles si cela contribue à améliorer la ville et/ou l’environnement. “En 11 ans de sondage auprès des consommateurs du monde entier, nous n’avons jamais documenté une convergence aussi claire des thèmes autour de la transparence, de la durabilité et de la conscience sociale. À un moment aussi crucial, la nécessité pour les entreprises en contact avec les consommateurs d’établir une relation de confiance avec les clients potentiels ne pourrait être plus claire”, analyse Sabine Durand-Hayes, associée chez PwC.

Méthodologie :

L’enquête Global Consumer Insight Survey a été menée en ligne en deux parties. Une première effectuée entre août et septembre 2019, avant la crise sanitaire, auprès de 19 098 personnes dans 27 pays (74 villes) différents. La seconde, a été menée auprès de 4 447 personnes, issues de 9 pays (35 villes) entre avril et mai 2020.

Laisser un commentaire

Fermer le menu