Ceetrus lance Aushopping Drive, un service de click & drive
Temps de lecture estimée : 2 minutes

La foncière d’Auchan vient d’annoncer tester un nouveau service de click & drive dans plusieurs de ses centres commerciaux. Appelé Aushopping Drive, ce dispositif a vocation à favoriser la reprise des enseignes partenaires de Ceetrus.

Avec le confinement, de nouveaux modes de consommation ont émergé. Plusieurs études ont pointé en effet l’essor du drive et du click & collect. Pour répondre à ces nouvelles habitudes, Ceetrus, la foncière d’Auchan, vient d’annoncer le lancement d’un nouveau service appelé Aushopping Drive. Ce dispositif est actuellement testé dans six centres commerciaux (Englos, Noyelles Godault, Meaux, Plaisir, Bordeaux et Avignon) et a pour objectif de faciliter et sécuriser la venue des clients tout en aidant à la relance d’activité des partenaires de Ceetrus.

“Dans le respect des règles sanitaires que nous mettons en place de manière physique dans l’ensemble de nos centres commerciaux, ce nouveau service Aushopping Drive est une aide supplémentaire pour nos commerçants et les clients”, indique Caroline Hélart, directrice de l’exploitation chez Ceetrus France.

À LIRE AUSSI : Avec le coronavirus, les enseignes innovent et testent le click-and-drive

Test & learn

Aushopping Drive fonctionne sur le même principe que les services similaires déployés au sein de différentes enseignes : le client passe sa commande sur Internet dans une ou plusieurs boutiques, définit son créneau horaire pour aller retirer sa commande et se rend, à l’heure choisie, sur le parking du centre commercial où un espace a été dédié à ce service. Une fois sur place, il appelle le numéro indiqué et un livreur viendra déposer sa commande dans son coffre. Pensée et déployée en quelques semaines avec l’aide de l’entreprise Melting-Point, spécialisée dans la conception de solutions logistiques urbaines, cette solution de click & drive a pour vocation d’être déployée sur un maximum de sites à l’avenir. Ainsi, Ceetrus ambitionne de proposer ce service dans une trentaine de centres commerciaux d’ici la fin du mois de juin. “L’idée est de permettre aux commerçants volontaires d’allier activité dans leur point de vente et activité en drive et ainsi de répondre aux demandes des clients même les plus fragiles ou ne souhaitant pas se déplacer dans les centres commerciaux pour le moment”, insiste Caroline Hélart.

Laisser un commentaire

Fermer le menu