C&A prévoit de fermer 30 magasins en France
Temps de lecture estimée : 2 minutes

Afin de “renouer avec la profitabilité”, C&A prévoit de fermer 30 de ses 147 magasins en France au cours de l’année 2020. En avril, 14 points de vente avaient déjà fermé leurs portes.

 

Face à la crise du marché français de l’habillement et à la concurrence du e-commerce, ainsi que de nouveaux acteurs low cost comme Primark, C&A prévoit de fermer 30 de ses 147 magasins en France au cours de l’année 2020, selon un communiqué des représentants de son personnel, et une confirmation du groupe auprès du journal Le Monde.

La direction du groupe néerlandais justifie sa décision par une baisse du chiffre d’affaires dans l’Hexagone. Ce plan de fermetures, annoncé lors d’un Comité central d’entreprise (CCE) le 17 janvier dernier, a pour but, selon l’enseigne d’habillement bon marché, de lui permettre de “s’adapter aux exigences d’un secteur de la distribution textile en constante évolution”, et de “renouer avec la profitabilité”.

 

216 emplois menacés

En avril dernier, C&A avait déjà fermé 14 points de vente, invoquant “un contexte de marché exigeant” et une “volonté de sauvegarder sa compétitivité”. Avec ce nouveau plan de sauvetage, 216 emplois sont menacés, selon Maria Rodrigues, déléguée syndicale centrale FO, qui nous explique que “reclasser les salariés concernés, dont beaucoup ont plus de 50 ans, risque d’être très difficile, car à part ceux de la région parisienne, les magasins sont souvent éloignés les uns des autres”. Ainsi, seuls 14 salariés sur 120 ont pu rejoindre un autre point de vente de C&A lors des précédentes fermetures.

Parmi les 30 magasins concernés, 4 se situent en Île-de-France ; à Argenteuil et Saint-Brice-Sous-Forêt (Val d’Oise), à Noisy-le-Grand (Seine-Saint-Denis) et à Sainte-Geneviève-des-Bois (Essonne). Plusieurs autres sont implantés dans de grosses agglomérations, dont Toulon (Var), Le Havre (Seine-Maritime), Brest (Finistère) et Toulouse (Haute-Garonne). Le calendrier des fermetures devrait être précisé lors des prochains CSE du groupe, prévus en février. “Nous attendons des clarifications de la part de la direction, car pour l’instant, ce projet reste encore trop flou. En effet, nombre de ces magasins sont en contribution positive”, précise Maria Rodrigues.

 

En Allemagne, une centaine de magasins vont aussi fermer

“Après une stratégie d’expansion aux coûts non maitrisés, ce sont aujourd’hui encore 30 magasins que l’enseigne s’apprête à fermer avec à la clé plus de 200 emplois menacés. Très vague sur ses orientations stratégiques, et toujours sous prétexte de sa survie, C&A ne prend comme variable d’ajustement de ses erreurs que ses salariés déjà en souffrance de l’incertitude de leur avenir et dont les conditions de travail se dégradent”, déplore FO Commerce dans un communiqué.

La France n’est pas le seul pays concerné par les mesures de réduction de coûts du groupe C & A (1 900 magasins dans le monde, dont 1 575 magasins en Europe). Ainsi, outre-Rhin, l’enseigne prévoit de fermer 100 magasins sur 450. “La réduction du réseau de magasins fait partie du programme de restructuration ‘Turnaround Germany’, avec lequel C&A entend restructurer son marché principal, l’Allemagne. Cela inclut également des négociations avec tous les bailleurs de ses succursales, exigeant des rabais élevés. Si aucun accord ne peut être conclu, le détaillant déménagera”, explique le magazine W&V.

 

 

Laisser un commentaire

Fermer le menu