Auchan Retail France poursuit sa transformation et annonce la suppression de plus de 1 000 emplois
Temps de lecture estimée : 4 minutes

L’enseigne de grande distribution annonce passer à la deuxième phase de son plan de transformation dédié à l’adaptation de l’organisation de ses hypermarchés, de la chaîne logistique et du service après-vente. Une réorganisation qui entraînerait la suppression nette de plus de 1 000 emplois. Explications.

En 2019, Auchan Retail lançait son plan de transformation appelé Auchan 2022. Après avoir mis l’accent sur le digital et affiché son objectif de doubler le chiffre d’affaires alimentaire en commerce digital d’ici deux ans, l’enseigne de grande distribution passe à la deuxième phase de ce plan. Celle-ci consiste à repenser l’organisation de ses hypermarchés, de la chaîne marchandise et du service après-vente. “Ce projet aboutirait à la suppression nette de 1 088 emplois actuellement occupés (1 475 seraient supprimés, dont 10 vacants, et 377 postes seraient créés). Il repose d’autre part sur l’activation d’un axe stratégique majeur de développement autour de la proximité digitale, axe qui pourrait permettre la création de 600 postes environ”, détaille Auchan dans un communiqué.

“Aujourd’hui nous engageons la seconde étape de notre plan de transformation. La dynamique impulsée depuis plusieurs mois délivre des premiers résultats encourageants mais fragiles et insuffisants. Néanmoins, nous sommes dans la bonne direction, direction confirmée par les enseignements de la crise sanitaire. Adapter nos fonctionnements et organisations opérationnels et partir à la conquête des centres urbains par la proximité digitale doivent nous permettre de répondre aux attentes des habitants de nos zones de vie et de retrouver le chemin d’une croissance durable et rentable”, déclare ainsi Jean-Denis Deweine, directeur général d’Auchan Retail France.

À LIRE AUSSI : Auchan Retail déploie la reconnaissance d’image et d’analyses dans ses hypermarchés au Portugal.

Organisation simplifiée

Concrètement, le plan de transformation d’Auchan Retail France vise à mettre en place une organisation simplifiée qui se voudra plus efficiente et recentrée sur le client. L’objectif ? Pouvoir répondre aux nouvelles attentes des consommateurs et assurer le redressement de l’entreprise. Cette stratégie va ainsi reposer sur 3 leviers. Le premier consiste à instaurer un pilotage unifié de la chaîne de marchandise. Cette mesure est la suite logique de la création d’Auchan Retail Logistique et de la réunion sous un même modèle de l’ensemble de la chaîne de marchandise hypermarchés et supermarchés, amorcées en 2019. “L’optimisation de la chaîne logistique viendrait répondre à l’émergence de nouveaux circuits de distribution et permettrait d’unifier le pilotage de la chaîne de marchandise sous une responsabilité unique de bout en bout, d’introduire une logique de proximité […] et d’améliorer la qualité et l’efficacité de ses services logistiques”, insiste Auchan Retail France. Un projet de réorganisation qui se traduirait par la suppression nette de 127 emplois aux échelons national, régional et local (257 postes supprimés, dont 10 vacants, et 120 postes seraient créés).

À LIRE AUSSI : Auchan multiplie les shop in shop

Accélérer le digital

Deuxième levier essentiel pour Auchan : l’accélération de la digitalisation de l’offre et des parcours de courses des clients. Ainsi, face aux nouvelles habitudes des clients qui se sont intensifiées avec la crise sanitaire du Covid-19, la nécessité de l’enseigne de poursuivre sa digitalisation implique de déployer de nouvelles méthodes de travail et d’organisation. D’ici fin 2021, Auchan prévoit ainsi l’installation de 300 drives piétons, qui devraient aboutir à la création de 600 emplois. L’accélération du digital aura également un impact sur les parcours d’encaissement. L’objectif étant de permettre aux clients d’avoir différentes possibilités et outils de paiement (caisse automatiques, paiement digital sans contact, etc.) En parallèle, l’enseigne souhaite permettre aux collaborateurs de “transformer leur métier d’encaissement en métier de service personnalisé et diversifié”, soutient l’enseigne. Pour accompagner ces évolutions, Auchan promet la mise en œuvre de formations de sorte qu’aucune suppression d’emplois n’ait lieu sur les postes d’hôtes et d’hôtesse de caisse. Toutefois, le management de la ligne d’encaissement sera revu, ce qui entraînerait la suppression nette de 124 postes de managers (293 suppressions et 169 créations). Toujours dans l’optique de faciliter le parcours client, Auchan Retail France projette de digitaliser le parcours SAV. Un projet qui entraînerait la fermeture de 9 des 11 centres de réparation (ceux d’Aubagne et Trappes seraient conservés) et la suppression des accueils SAV en hypermarché. Au total, la digitalisation du SAV entraînerait la disparition nette de 434 emplois (490 postes supprimés et 56 postes créés).“La digitalisation du service après-vente permettrait de renforcer l’autonomie du client dans la prise en charge et de répondre au recul du marché de l’électronique grand public qui a entraîné la baisse d’activité du SAV de 45 % en 10 ans”, affirme Auchan Retail France. 

À LIRE AUSSI : Auchan mise sur la seconde main pour élargir son offre et séduire de nouveaux clients

Adapter le modèle opérationnel

Enfin, dernier volet de cette restructuration : la transformation du modèle opérationnel dans les hypermarchés et supermarchés du groupe. Concrètement, le projet prévoit de mutualiser les métiers support dans les hypermarchés afin de recentrer, simplifier et mutualiser plusieurs filières métiers (les ressources administratives, les ressources humaines et la performance). Au total, sur les métiers du back-office, 346 emplois nets seraient supprimés (378 suppressions, 32 créations et 82 modifications de postes). Enfin, Auchan Retail France annonce la fermeture de l’atelier de découpe de viande de Lieusaint (77), entraînant ainsi la suppression de 57 emplois. Pour ce site, un repreneur est actuellement recherché. “Cette fermeture conduirait à faire des magasins le lieu privilégié de l’activité boucherie, afin de rapprocher l’activité de découpe de viande du client, de mettre en valeur les savoir-faire du personnel et la qualité des produits vendus car immédiatement visibles”, affirme l’enseigne. Auchan a présenté ces mesures aux instances représentatives du personnel et assure que la mise en place d’un accompagnement exemplaire des salariés concernés sera déployé.

Laisser un commentaire

Fermer le menu