Alinéa en quête d’un repreneur
Temps de lecture estimée : 1 minute

En redressement judiciaire, l’entreprise, spécialisée dans l’ameublement, estime que la crise sanitaire devrait lui coûter une baisse de plus de 100 millions d’euros sur ses revenus 2020.

L’enseigne Alinéa, spécialisée dans l’aménagement et le mobilier, a été placée le 13 mai dernier en redressement judiciaire. L’entreprise dirigée par Alexis Mulliez, ancien directeur de l’e-commerce chez Auchan, est une nouvelle victime de la crise sanitaire et de ses conséquences collatérales désastreuses sur l’économie. En cessation de paiement depuis le début avril, l’entreprise bénéfice d’une période d’observation qui prendra fin en novembre 2020. Période qu’elle va utiliser pour recherche un repreneur. “Toutes les pistes sont désormais ouvertes. Nous cherchons avant tout à assurer la pérennité de la marque, des magasins et de l’emploi. Depuis le 11 mai dernier, tous nos magasins, trente au total dont quatre en franchise, ont rouverts sauf un point de vente parisien situé dans un centre commercial”, nous précise-t-on à la direction de la communication.

Près de 62 millions de pertes en 2019

Alinéa aura réalisé un chiffre d’affaires de 257 millions d’euros en 2019 mais a engendré, pour la même période, près de 62 millions d’euros de perte nette. Comme beaucoup d’entreprises, l’enseigne a dû faire face au mouvement des Giles Jaunes puis aux grèves liées à la réforme des retraites. L’enseigne compte aujourd’hui parmi ses actionnaires majoritaires la structure familiale de la famille Mulliez ainsi que Alexis Mulliez, directeur général de l’entreprise. Signe encourageant, la marque a enregistré une hausse de sa fréquentation depuis sa réouverture. Alinéa, qui s’était lancée en franchise au début de l’année 2014,  emploi actuellement 2000 personnes.

A LIRE AUSSI : La Halle devrait perdre 106 millions d’euros de CA d’ici le 11 mai

Laisser un commentaire

Fermer le menu