61 % des Français jugent les efforts des enseignes insuffisants en matière d’emballages durables
Temps de lecture estimée : 2 minutes

À l’occasion du salon de l’emballage All4Pack Paris qui doit se dérouler en novembre prochain, les organisateurs ont souhaité connaître l’impact de la crise sanitaire du Covid-19 sur les habitudes et la perception des Français vis-à-vis des emballages. Si leur utilisation est toujours plébiscitée, les consommateurs attendent plus d’engagements écologiques de la part des enseignes.

La question des emballages est de plus en plus soulevée par les consommateurs. Depuis quelques années, les Français sont en quête d’écologie et de durabilité. C’est pour comprendre ces attentes que les organisateurs du salon de l’emballage All4Pack ont réalisé, avec l’aide de l’Ifop, un sondage auprès de 1 000 personnes. L’objectif était également de déterminer l’impact du Covid-19 sur les habitudes et la perception des Français concernant les emballages. Globalement, les résultats montrent que 60 % des Français considèrent les emballages comme extrêmement utiles voire très utiles. “Cette proportion est plus importante auprès des seniors (66 % contre 22 % chez les 18-24 ans), ce qui démontre un écart de perception générationnel”, insiste l’étude.

À LIRE AUSSI : Coronavirus : “Les enseignes de grande distribution ont l’opportunité de séduire de nouveaux clients”

Aspect sécuritaire

Avant le confinement, 8 Français sur 10 privilégiaient des produits avec moins d’emballage, dont 35 % le faisaient la plupart du temps. Si 60 % des répondants estiment ne pas avoir changé de comportement durant la crise du Covid-19, 40 % déclarent toutefois avoir acheté davantage de produits avec emballage. “Une différence de comportement qui s’explique par la fonction sécuritaire qu’apporte l’emballage et qui semble vouée à perdurer”, explique All4Pack.

À LIRE AUSSI : Avec “Mieux”, Gémo veut accélérer sa démarche RSE

Des efforts à faire

Toutefois, les Français se montrent critiques vis-à-vis des enseignes et des industriels. 61 % des répondants à l’enquête considèrent que les efforts faits par les différents acteurs ne sont pas suffisants concernant la conception d’emballages durables. “L’emballage sera toujours nécessaire. Il est indispensable mais il est arrivé à la fin d’un cycle, estime Olivia Milan, directrice du salon All4Pack. De nombreuses innovations émergent chez les industriels mais elles ne sont que très peu connues du grand public malheureusement.” Parmi ces innovations, l’étude cite notamment les emballages biodégradables ou réutilisables jusqu’à 1 000 fois, ou encore ceux faits en PSE recyclé (polystyrène isotherme), “provenant de produits post-consommation”.

Laisser un commentaire

Fermer le menu