48 % des enseignes estiment que le Covid-19 provoquera de nombreuses fermetures de magasins
Temps de lecture estimée : 2 minutes

Selon une étude réalisée par la société gestionnaire de centres commerciaux Accessite, près d’une enseigne sur deux estiment que la crise du coronavirus aura un fort impact sur leur business et provoquera de nombreuses fermetures de points de vente.

Quel avenir pour les enseignes ? C’est pour tenter de répondre à cette question que la société gestionnaire de centres commerciaux Accessite a interrogé ses clients. Près de 60 des plus grands réseaux, tous secteurs confondus, dont 70 % ont plus de 100 magasins, ont répondu à une enquête sur la reprise d’activité. Dans le détail, les enseignes interrogées sont issues à 41 % du secteur de l’équipement de la personne, 21 % de l’équipement du ménage, 21 % de la culture, cadeaux et loisirs, 13 % de l’alimentation et 4 % des services. Parmi les répondants, 48 % estiment que la crise du coronavirus aura un impact significatif sur leur activité en provoquant de nombreuses fermetures de magasins. Près de 75 % estiment que le Covid-19 va geler les dossiers qui étaient en cours de négociation avant la crise et plus de la moitié (51,5 %) considèrent que cela gèlera les renouvellements des baux commerciaux qui devaient être signés.

À LIRE AUSSI : Consommation : “Comme toute crise, le Covid-19 va confirmer certaines tendances”

Innovations

La crise n’a pas que des effets néfastes. Selon Accessite, 50 % des enseignes considèrent que le coronavirus et le confinement va permettre d’accroître les ventes en e-commerce et 59 % le développement du click and collect. En effet, plusieurs études publiées ces dernières semaines montrent que les habitudes des consommateurs ont considérablement évolué, notamment en matière d’usages digitaux. D’ailleurs, plus de 6 répondants sur 10 affirment avoir constaté un report des ventes sur Internet ou une augmentation de ce canal d’achat par rapport à la même période en 2019. 68 % des enseignes ont aussi développé leur communication auprès des clients en investissant sur les réseaux sociaux, l’envoi de newsletters mais aussi d’e-mails personnalisés depuis le début de la crise.

À LIRE AUSSI : Reprise : première semaine positive pour les centres commerciaux d’Eurocommercial

Reprise progressive

Majoritairement (73 %), les enseignes estiment que leur société ou leur groupe était bien armé pour supporter la crise, tant en matière de management que de trésorerie. Toutefois, les réseaux interrogés sont lucides quant à la reprise d’activité qui sera longue. 44 % des enseignes estiment ainsi un retour des ventes à la normale en 2021, 21 % à la rentrée et 14 % à Noël. Pour les aider à redémarrer sereinement, les répondants sont quasiment unanimes : 82 % considèrent qu’un loyer variable pendant la période de reprise doit être mis en place et 90 % réclament l’annulation des loyers pendant la période de fermeture. Une décision qui appartient aux bailleurs et qui nécessite de longues négociations, comme nous l’ont témoigné de nombreuses enseignes depuis le début de la crise sanitaire.

Laisser un commentaire

Fermer le menu