Les soldes reportées au 20 janvier
Temps de lecture estimée : 2 minutes

Au chevet de l’économie française, le gouvernement vient de faire un nouveau geste en faveur des commerçants pour leur permettre de récupérer leurs marges et d’écouler leur stock.

Invité ce matin sur Sud Radio, Alain Griset, ministre délégué chargé des petites et moyennes entreprises, a annoncé la nouvelle espérée par les différentes fédérations de commerçants.« J’ai reçu l’ensemble des fédérations du commerce et j’ai consulté les associations de consommateurs. Comme d’habitude, les avis sont divergents. Mais je pense qu’aujourd’hui, il est utile de reporter les soldes qui commenceront le 20 janvier », a précisé Alain Griset.

Alors que le Black Friday est censé commencer aujourd’hui, vendredi 4 décembre, dans les faits du moins, différentes fédérations professionnelles, dont la Confédération des commerçants de France (CDF) et les Commerçants artisans des métropoles de France (CAMF) avaient lancé un nouvel appel au gouvernement. Ces dernières souhaitaient un report de la date des soldes d’hiver à la fin du mois de janvier. Idéalement le mercredi 27 janvier 2021. Ce sera finalement le mercredi 20 janvier 2021.

A LIRE AUSSI : En janvier, l’ouverture des commerces, le dimanche, est à l’étude

“ Les stocks de ces magasins sont au plus hauts et payés depuis des semaines aux fournisseurs. Il est donc vital pour ces commerces de pouvoir vendre au juste prix, sans réduction de prix, pendant plusieurs semaines d’hiver afin de pouvoir reconstituer de la trésorerie et assumer les charges leur incombant”, précisaient alors ces deux fédérations. Pour information, les dates des soldes d’hiver ont été fixées initialement du mercredi 6 janvier au mardi 2 février 2021. Dans certains départements du Grand-Est, des dérogations permettent à ces mêmes soldes de démarrer dès le 2 janvier prochain.

A LIRE AUSSI : Covid-19 : depuis le début de la crise, un tiers des Français déclare fréquenter davantage les commerces de proximité

Le Black Friday ayant été repoussé d’une semaine, il était donc logique, selon ces fédérations, de décaler également les soldes d’hiver. “Le Black Friday va prendre fin, en plus des promotions et autres remises à la fin de l’année. Le coefficient multiplicateur varie de 2 à 3 chez les commerçants indépendants contre de 5 à 15 chez les grandes enseignes. Il faut que nous puissions faire nos marges. Nous demandons juste au gouvernement de nous permettre d’écouler les stocks accumulés et déjà payés”, explique Francis Palombi, président de la Confédération des commerçants de France. C’est chose faite.

Les deux fédérations estimaient alors que repousser la date des soldes pouvait également obéir à une raison sanitaire de taille. Si ces dernières avaient démarré alors le 6 janvier comme prévu, c’eût été risquer de faire face à des flux de consommateurs juste après les fêtes alors que le gouvernement souhaite justement enrayer durablement la crise de la Covid-19.

A LIRE AUSSI : Soldes : une fréquentation en berne pour les commerces parisiens

Laisser un commentaire

Fermer le menu