Offres de location et de seconde main pour Petit Bateau
Temps de lecture estimée : 2 minutes

La marque, créée en 1893, spécialisée dans les vêtements et sous-vêtements pour enfants, poursuit sa stratégie nationale en matière d’économie circulaire.

L’enseigne, présidée par Guillaume Darrousez, vient de lancer un service de location de vêtements pour bébé. Solution alternative à l’achat du neuf, cette offre, baptisée “La petite box pour ceux qui grandissent trop vite ! ”, se veut “une offre flexible puisque les vêtements peuvent être remplacés en fonction des besoins et des envies, sans limite d’engagement, et livrés à domicile.” Ce service de location innovant sera disponible sur le site e-commerce de la marque d’ici la fin du mois de novembre 2022. Le client aura le choix entre des box toutes prêtes par thème (naissance, nuit, crèche) comprises entre 52 euros et 89 euros. Sinon, pourra également opter pour des box à la carte, en composant ces dernières avec les pièces de son choix. Le prix variant en fonction des articles sélectionnés.

Nous voulons être la marque la plus durable et la plus inspirante pour l’enfance. C’est pourquoi nous accélérons encore sur la seconde main et innovons au travers d’un service de location de vêtements pour bébé ! Notre service de location est une nouvelle preuve de notre engagement pour l’économie circulaire”, explique Guillaume Darrousez.

Un pop-up store 100 % seconde main

En parallèle, Petit Bateau ouvrira également un pop-up store dédié 100% à la seconde main au cœur de Paris dans le 1er arrondissement. Jusqu’au 11 décembre prochain, les clients pourront y déposer leurs articles Petit Bateau devenus trop petits et faire l’acquisition de pièces de seconde main. Dans toute la France, “les clients Petit Bateau peuvent maintenant confier leurs anciens vêtements Petit Bateau directement en boutique, en échange d’un bon d’achat valable sur la seconde main ou le neuf, en boutique ou sur le site internet”, explique la marque qui se chargera également du recyclage des pièces ne pouvant être reprises. Ces articles seront alors redistribués dans 12 points de revente permanents dans le reste de l’hexagone (Lyon, Bordeaux, Lyon, Nantes, Toulouse, Roppenheim, Aix en Provence, etc).

À LIRE AUSSI : L’habillement en hausse sur septembre 2022

Laisser un commentaire

Fermer le menu