Mercredi 9 juin, les Français ont pris d’assaut les restaurants
Temps de lecture estimée : 1 minute

Avec un volume d’affaires en hausse de 57 % sur la seule journée du 9 juin, le secteur a profité à plein du beau temps et du couvre-feu décalé à 23h.

Une toute récente étude flash de la fintech SumUp, spécialisée dans les terminaux de paiement, dresse un bilan plutôt flatteur de la reprise de la restauration, le 9 juin dernier, seconde étape du déconfinement. À la faveur d’une journée ensoleillée et d’un couvre-feu repoussé à 23h, la restauration a engrangé un volume d’affaires spectaculaire.

“Le jour de la réouverture complète, les bars, cafés et restaurants ont enregistré une augmentation de 57 % du volume d’affaires par rapport au mercredi précédent. Ce dynamisme s’inscrit dans celui qui avait été observé le jour de la réouverture partielle du secteur : +82 % du volume d’affaires le 19 mai”, précise l’étude.

Avec une hausse de + 22 % de l’activité par rapport au mercredi précédent, la seule restauration enregistre les meilleures performances du secteur.

A LIRE AUSSI : Face à la gronde des restaurateurs, Axa entrouvre son portefeuille

Sur la journée du 9 juin dernier, nos concitoyens ont dépensé, en moyenne, 25 euros. L’étude révèle que c’est la Corse qui a affiché le panier moyen le plus élevé (47 euros). L’Île de Beauté est suivie par les Dom-Tom (32 euros), la région Occitanie (29 euros), la Bourgogne-Franche-Comté (27 euros). “Le panier moyen des Franciliens se rapproche, lui, de la moyenne nationale (26 euros)”, précise SumUp.

Force est de constater, et ce n’est pas une surprise, que la pandémie a considérablement favorisé l’utilisation des paiements digitaux et notamment du sans contact. “Dorénavant, près d’1 Français sur 3 se déplace sans argent liquide, soit une hausse de 6 points par rapport à l’année dernière”, conclut l’étude.

A LIRE AUSSI : Très bon redémarrage du commerce en mai

Laisser un commentaire

Fermer le menu