Marques Avenue : “adopter un ton plus impertinent et travailler l’affect !”
Temps de lecture estimée : 2 minutes

Via une campagne de communication exclusivement parisienne, le groupe, dirigé par Alain Salzman, souhaite capter une nouvelle clientèle plus jeune.

Soucieux de retravailler son image, Marques Avenue, spécialiste de l’outlet, cherche aujourd’hui à sortir de l’image du papier glacé statique, à ses yeux, désormais trop conventionnel. Le 16 juin dernier, le groupe dirigé par Alain Salzman a ainsi lancé une campagne d’affichage sur quelques 200 kiosques parisiens en partenariat avec l’agence Brand Station. Les messages affichés : “Les modes passent, les prix baissent”, “L’année ne fait pas l’habit”, “Rien ne se perd, tout se porte”, “Une mode de retard, un temps d’avance”.

Cette campagne publicitaire, d’une durée d’une semaine, a permis à Marques Avenue de s’assurer une bonne visibilité notamment, en pleine Fête de la musique, le lundi 21 juin dernier. “Nous cherchons aujourd’hui à capter une clientèle plus jeune. C’est le bon moment pour nous renouveler en adoptant un ton plus impertinent et en travaillant l’affect”, explique Léa Bekki, responsable communication et marketing au sein du groupe Marques Avenue.

À LIRE AUSSI : Première incursion de Tefal sur la plateforme Twitch

Si le modèle de l’outlet a près de trente ans d’existence sur le sol français, son concept a évolué et s’est progressivement “premiumisé”.  Face à ces changements, Marques Avenue a voulu, via cette campagne de communication, créer une forme de complicité et d’intimité avec les consommateurs. “Si nos concurrents communiquent généralement sur les prix ou les promotions, nous avons souhaité sortir des sentiers battus en rendant une copie plus personnelle”, poursuit Léa Bekki.

Souhaitant adresser, dans un premier temps, le marché parisien, Marques Avenue s’est concentré sur les célèbres kiosques de la Capitale. “Avec quatre centres sur sept en Île-de-France, quel meilleur écrin que Paris pour ancrer notre positionnement”, ajoute Léa Bekki. Mais souhaitant faire vivre sa campagne marketing, cette fois-ci online et de façon plus nationale, le groupe a décliné une vidéo (45 secondes) de cette dernière qui devrait démarrer, à la fin du mois de juillet, sur quatre célèbres réseaux sociaux : Facebook, YouTube, Instagram et LinkedIn.

 

À LIRE AUSSI : Del Arte se lance sur Tik Tok

Laisser un commentaire

Fermer le menu