Les résultats de Carmila plombés par la crise
Carmila, Evreux (Normandie)
Temps de lecture estimée : 2 minutes

La foncière du groupe Carrefour a enregistré sur 2020 des loyers nets d’un montant de 270,8 millions d’euros, en repli de 18,7 %. La crise sanitaire et économique ayant douloureusement impacté les comptes de Carmila.

Les différents confinements et les fermetures administratives des centres commerciaux sur l’année 2020 auront eu des conséquences négatives sur les derniers résultats de Carmila. Tout d’abord, sur l’année écoulée, le chiffre d’affaires des commerçants a reculé de près de 19,1 %. Quant aux loyers nets, ils auront également enregistré une baisse de 18,7 % pour s’établir à 270,8 millions d’euros.

Dans un communiqué, la foncière du groupe Carrefour, qui publiait également ses résultats ce jour, a indiqué que “sur les 100 % de loyers facturés en 2020, 77,3 % ont été recouvrés, 18 % sont abandonnés au titre des allégements de loyers Covid et 4,7 % restaient à recouvrer au 31 décembre 2020. Carmila a déjà recouvré 3 % de ce montant à ce jour, portant le taux de recouvrement brut à 80,3 %.” Conséquence : un résultat net récurrent de 167,6 millions d’euros sur 2020 en repli de 24,7 %.

A LIRE AUSSI : Carmila ferme 35 de ses centres commerciaux

Sur l’année 2020, dans les trois pays (France, Espagne, Italie) où le groupe est présent, Carmila a annoncé avoir fait face à une baisse de fréquentation de 20,9 % en moyenne. Une baisse que le groupe juge mesurée par rapport au reste du secteur “grâce au positionnement des centres et à la puissance des hypermarchés Carrefour qui ont renforcé leur utilité durant la crise. ”

Mais tous les secteurs n’ont pas été touchés de la même manière. La foncière de Carrefour précise que, dans ses centres commerciaux français, le secteur de l’alimentation-restauration a enregistré une chute de 33 %. Même constat pour la filière beauté- santé (-15 %) et la filière culture, cadeaux & Loisirs (-14 %). Autre secteur en souffrance, celui du prêt-à-porter en retrait de 24%. Seul le marché de l’équipement du ménage aura su contenir la crise en affichant un repli de seulement 3 %.

A LIRE AUSSI : Carmila lance une entité dédiée à l’accompagnement des franchiseurs dans leur développement

“Son partenariat avec Carrefour, sa situation financière solide, sa base locative stable et ses relais de croissance renforcés placent Carmila dans une position favorable pour la reprise”, a indiqué Marie Cheval, présidente-directrice générale de Carmila.

Pour autant, face à la situation économique et sanitaire, le groupe a décidé “de rationaliser la mise en œuvre de ses projets d’extensions de centres commerciaux. A l’exception des principaux projets en cours, le pipeline de projets de Carmila est mis en veille. Sa mise en œuvre pourra être réactivée dès que les conditions seront réunies.” La foncière indique vouloir se concentrer sur cinq projets majeurs pour elle : Terrassa, Montesson, Antibes, Toulouse Labège et Vénissieux.

Laisser un commentaire

Fermer le menu