Les consommateurs encore frileux sur le social shopping
Temps de lecture estimée : 2 minutes

Si un Français sur quatre déclare avoir déjà acheté un produit via un réseau social, ils sont encore 47 % à dire, fontaine je ne boirai pas de ton eau. Explications.

La récente étude réalisée par YouGov donne des pistes de réflexion pour les enseignes. On apprend ainsi dans ce sondage qu’un Français sur quatre déclare avoir déjà acheté un produit via un réseau social : Facebook, Instagram, etc. Sans surprise, encore pour le moment, le réseau créé par Mark Zuckerberg attire 73 % des utilisateurs contre 26 % pour Instagram (avec un pourcentage montant à 46 % chez les 18-34 ans). Le réseau TikTok, encore émergent dans ce domaine, n’attirant que 7 % des acheteurs contre 11 % pour Snapchat. Mais quelles sont les motivations des consommateurs français à opter pour le social shopping : “Bénéficier d’une offre promotionnelle (43 %) est la principale motivation des consommateurs”, nous explique YouGov. Suivi est, c’est intéressant pour la stratégie retail des enseignes, par le fait (30 %) qu’un produit est acheté sur le réseau social car il n’est pas commercialisé ailleurs ! Quant aux influenceurs, ils parviennent à convaincre 12 % des utilisateurs à sortir leur carte bleue.

À LIRE AUSSI : Instagram VS TikTok : La guerre est déclarée ?

L’étude dresse également le panier moyen des achats réalisés sur ces réseaux sociaux. Premier constat : 79 % des consommateurs dépensent moins de 50 euros. Ils sont seulement 13 % à ouvrir les cordons de leurs bourses pour des achats oscillant entre 50 et 100 euros. Au-delà de cette somme, ils ne sont plus que 2 % d’utilisateurs. 13 % des français (26 % des 18 et 34 ans) sont d’accord pour dire qu’ils sont plus susceptibles d’être intéressés par de la publicité sur les réseaux sociaux que sur des sites internet classiques”, précise YouGov. Ainsi, le sponsoring sur les réseaux sociaux a deux vertus. Petit 1, il conduit 67 % des Français à consulter le site internet de la marque. Petit 2, il concrétise un acte d’achat pour 41 % des personnes consultées. Ce chiffre montant à 54 % pour les 35-44 ans.

Attention, si certaines données font état d’un enthousiasme d’une partie de la population, le sondage révèle aussi que 47 % des utilisateurs répondent catégoriquement qu’ils n’imaginent pas réaliser ce type d’achat un jour. Certes, il ne faut jamais dire jamais mais le social shopping doit encore convaincre. En effet, “ 83 % des Français disent être méfiants à l’égard des publicités et placements de produits sur les réseaux sociaux”, conclut YouGov. Le travail est encore long pour convaincre les acheteurs à l’omnicanalité à 360 degrés. Ces derniers choisissant encore des réseaux connus  : magasin physique ou site eCommerce classique.

À LIRE AUSSI : Réseaux sociaux : faut-il laisser la main localement aux franchisés ?

 

Laisser un commentaire

Fermer le menu