Les commerçants ouvriront les dimanches de janvier
Temps de lecture estimée : 2 minutes

Selon des informations du Figaro, la décision a finalement été prise par l’exécutif. Lundi dernier, dans un communiqué, des organisations de commerçants en appelaient au gouvernement, car en dépit d’une bonne reprise, la situation reste toujours très tendue.

C’était une piste à l’étude au sein du gouvernement. Permettre aux commerces d’ouvrir en janvier pour faciliter la reprise d’activité. Visiblement, selon une information de nos confrères du Figaro, le gouvernement a pris sa décision. Les commerces pourront donc ouvrir les dimanches de janvier

Lundi 28 décembre, différentes organisations du commerce, membres du Conseil du commerce de France (CDCF), se rappelaient au bon souvenir de l’exécutif en interpellant Matignon.

Dans un communiqué commun, elles mettaient en avant la nécessité sanitaire : Pour continuer à accueillir leurs clients dans les meilleures conditions après les fêtes en diluant la fréquentation sur davantage de jours.”

Et le CDCF de poursuivre : “Plus que jamais les commerçants ont besoin d’activité sur le mois de janvier, ils demandent instamment au gouvernement de renouveler la procédure dérogatoire collective prévue en novembre et décembre pour pouvoir ouvrir tous les dimanches de janvier.”

A LIRE AUSSI : Consommation en hausse pendant le deuxième confinement

Autre argument avancé par les organisations : le report des soldes au 20 janvier 2021. Pour ces dernières, les autorisations d’ouverture accordées par les maires pour les deux premiers dimanches des soldes n’étaient donc plus valables. Et les fédérations professionnelles du commerce de rappeler que les commerces font face à un important recul de leur chiffre d’affaires. Certaines fois au-delà des – 20 % dans certains secteurs, comme l’habillement, la chaussure, la beauté-parfumerie ou encore la bijouterie.

De plus, précisait le CDCF :

“Le niveau des stocks reste encore très élevé, surtout dans le secteur de l’équipement de la personne.”

Depuis, plus de nouvelle. Face à ce constat sans appel sur la situation des commerces, les organisations enjoignaient le gouvernement à intervenir une nouvelle fois.

Pour William Koeberlé, président du CDCF :

“De nombreux commerçants pourraient décider de baisser définitivement leur rideau pour éviter de creuser leurs pertes et faire perdurer une situation économique insurmontable.”

À la fin du mois de novembre 2020, le Premier ministre avait précisé les contours de l’ouverture le dimanche pendant le mois de décembre. Quant au mois de janvier, Jean Castex, répondant aux questions des journalistes, avait expliqué alors que ce sujet était encore à l’étude. Le gouvernement aura donc finalement bien entendu l’appel des organisations.

A LIRE AUSSI : Enseignes en réseau, Procos tire la sonnette d’alarme

Laisser un commentaire

Fermer le menu