Les 18-30 ans jugent les magasins
Temps de lecture estimée : 2 minutes

Une récente étude Equipmag/OpinionWay, publiée le 14 septembre 2022, s’est intéressée au regard que portait la génération Z sur les points de vente physiques. Deux irritants s’imposent chez les 18-30 ans : la foule et le non-respect de l’environnement.

La dernière enquête Equipmag/OpinionWay brosse un portrait très intéressant des 18-30 ans et leur relation aux magasins. Une étude qui permet d’éclairer les comportements d’une génération biberonnée à l’instantanéité. Ainsi, l’enquête “révèle que le plus gros point irritant pour 31 % de Français de 18 à 30 ans est la foule et les magasins bondés. Ce sont ensuite les files d’attente (à la caisse ou en cabine d’essayage) qui sont pointées du doigt par 28 % d’entre eux.”  Ainsi, la possibilité d’obtenir un passe-droit automatique, sorte de coupe file, est mentionné par 28 % des répondants. Attention également au rôle du vendeur qui peut aussi être un irritant chez ces derniers. Lorsque cette génération se rend dans les magasins, elle souhaite que son parcours client soit le plus fluide possible. Pour 27 % des répondants, il n’y a rien de pire que d’être poussé à acheter quelque chose dont ils n’ont pas besoin. “Dans le même ordre d’idée, un consommateur sur 4 de la génération Z désigne les vendeurs trop insistants comme l’élément le plus susceptible de le faire fuir d’un magasin (25 %)”, poursuit l’enquête.

À LIRE AUSSI : Léger rebond de l’habillement en août 2022

Contrairement à ce que l’on pourrait penser, les 18-30 ans n’ont donc pas fui les magasins. S’ils aiment se servir du réseau Pinterest pour capter des tendances, flâner dans un point de vente demeure très appréciable (27 %) pour déceler les modes du moment. Bien évidemment, les questions environnementales font également partie des préoccupations de la génération Z. “En effet, qu’il s’agisse de signes évidents de gaspillage dans le magasin (17 %), de l’abus de chauffage (18 %) ou de climatisation (12 %), l’absence de prise en compte de l’environnement est devenue un véritable tue-l’amour pour ces jeunes consommateurs”, poursuit l’enquête. Dans le même registre, toutes les démarches responsables et environnementales sont les bienvenues. Ainsi, 18 % d’entre eux sont sensibles aux efforts menés par les enseignes pour limiter leur impact environnemental. Et 8 % des sondés saluent la possibilité de faire un don au moment de procéder au paiement.

Des petites attentions bienvenues

Peut-être plus que ces aînés, cette génération serait davantage sensible à la câlinothérapieInterrogés sur les petites attentions qui les pousseraient à entrer dans un magasin, la moitié des consommateurs de la génération Z rêverait qu’on lui offre des cadeaux”, précise l’enquête. D’autres gestes prévenants emportent les suffrages : “39 % d’entre eux apprécierait grandement de se voir servir une boisson tant qu’ils recherchent le produit de leurs rêves et 24 % souhaiterait se voir offrir un parapluie si jamais il se mettait à pleuvoir pendant leur séance de shopping”, conclut l’enquête.

À LIRE AUSSI : Rebond du commerce spécialisé en août 2022

Laisser un commentaire

Fermer le menu