Le commerce spécialisé se stabilise en mai
Temps de lecture estimée : 2 minutes

D’après les chiffres de Procos dévoilés le jeudi 9 juin 2022, le commerce spécialisé enregistre un retrait, plus faible, de – 2,1%. Parmi les secteurs à la peine : la restauration et la beauté-santé.

La fédération du commerce spécialisé publie, jeudi 9 juin 2022, les chiffres du mois de mai 2022. La baromètre révèle un léger repli de – 2,1 % par rapport à 2019. À noter que c’est la dernière fois que Procos publiera des chiffres comparés à 2019, période pré-pandémique. La fédération rappelant à juste titre que les magasins ont été en partie fermés durant le mois de mai 2021. En mai dernier, certains secteurs sont toutefois encore à la peine : notamment, la beauté-santé (- 8,7 %), le secteur jouet-culture-cadeaux (- 8,1 %) ou encore , l’alimentaire spécialisé (- 4 %). Toutefois, d’autres secteurs parviennent enfin à rattraper des niveaux de progression satisfaisants : c’est le cas du textile (+ 7 %) et de la chaussure (+ 14,9 %). En revanche, la restauration, même si la situation est très différente entre les types de restauration, accuse encore le coup avec une chute marquée de -21,7 % sur la période. Les taux de fréquentation reviennent à des niveaux acceptables, d’après Procos :

“La fréquentation des magasins en mai 2022 reste inférieure à celle de mai 2019 mais de – 6,5 % seulement, ce qui est beaucoup mieux qu’en avril (- 19,6 % par rapport à avril 2019).”

À LIRE AUSSI : L’embellie dans le secteur de l’habillement se poursuit

Et la fédération de noter toutefois que les centres commerciaux, où la clientèle est moins favorisée, “commencent à rencontrer fin mai des baisses de fréquentation plus importantes qui pourraient être le signe des premiers impacts des problèmes de pouvoir d’achat et d’arbitrage des consommateurs.”

L’épineuse question de l’ILC

Concernant les ventes internet sur le mois de mai 2022, ces dernières s’inscrivent en baisse par rapport à l’année précédente (- 14 %). Rien de nouveau car, depuis plusieurs mois déjà, après avoir connu des chiffres jamais atteints, l’activité digitale commence à revenir à des niveaux d’avant crise. Procos remarque cependant que, sur le Web, les secteurs de la beauté-santé (+ 12,5 %) et surtout la chaussure (+ 39 % ) ont particulièrement surperformé le mois dernier.

Face à l’activité qui reste “inconstante et erratique”, Procos s’inquiète de “l’augmentation du coût de l’électricité, qui représente un risque majeur pour le secteur.” Et la fédération du commerce spécialisé de rappeler que l’indexation des loyers demeure toujours un problème, “car si la composition de l’ILC a été modifiée par le gouvernement, une inflation qui augmenterait fortement les loyers serait catastrophique pour le secteur.”

À LIRE AUSSI : Beaugrenelle Paris accepte le paiement en cryptomonnaie, une première en France

Laisser un commentaire

Fermer le menu