La température monte chez Monoprix
Temps de lecture estimée : 2 minutes

Enseigne spécialisée dans “le développement durable du couple”, Passage du désir fait une entrée remarquée au sein de la grande distribution. Au programme : Sextoys, huiles de massage, lubrifiants, bougies et autres jeux coquins.

Marque dédiée à la vie sexuelle et amoureuse, Passage du désir fait tomber les barrières en installant ses produits chez Monoprix. Plus d’une trentaine de produits sont référencés au rayon soin et beauté du Monoprix Montparnasse (Paris- 14ème) et prochainement, sur le site monoprix.fr ainsi que chez Monop’Beauty rue des Abbesses (Paris- 18ème). “C’est une forme de consécration pour nous de pouvoir référencer nos articles dans les rayons dits de consommation courante. Pour la petite anecdote, sachez tout de même que les parapharmacies françaises refusent de vendre les huiles de massage. Ce qui n’est pas le cas, par exemple, en Espagne. Les jouets intimes et autres produits plaisir ont encore une image sulfureuse”, explique Patrick Pruvot, fondateur de Passage du désir.

À LIRE AUSSI : Hema : “Les corners permettent aux enseignes d’optimiser leur chiffre d’affaires”

Parmi les articles référencés au sein de Monoprix, une trentaine de produits :  Sextoys, huiles de massage, lubrifiants, bougies, jeux coquins, etc. “Notre idée est de continuer à devenir de plus en plus mainstream. Sans vulgarité aucune. Vous ne verrez jamais, par exemple, chez nous de sextoys réalistes”, poursuit Patrick Pruvot. Pour mémoire, Passage du désir avait, dans un premier temps, noué un partenariat avec le Drugstore parisien, concept beauté développé par Monoprix.

“L’idée est aujourd’hui de poursuivre le test en référençant nos produits dans le réseau Monoprix notamment dans les grands centres urbains”, note le fondateur de l’enseigne.

Interrogé sur la pertinence d’autres types de partenariats tels que celui-ci, Patrick Pruvot, s’il ne s’interdit rien, explique également qu’il ne souhaite pas nécessairement collaborer avec tout le monde. “Monoprix est une belle marque urbaine, avec une communication forte et originale. Nous sommes articulés autour de la notion de couple durable. L’idée d’un partenaire unique prend ici ton son sens”, remarque avec amusement le dirigeant.

Disposant d’un réseau de huit boutiques en succursale, la marque cherche à poursuivre son maillage territorial avant de se lancer peut-être en franchise. “C’est une possibilité qui est à l’étude et que nous n’excluons pas. Bien au contraire !”, précise Patrick Pruvot.

À LIRE AUSSI : Miniso s’implante en France et ouvre un corner éphémère chez Fnac Darty

Laisser un commentaire

Fermer le menu