Gilles Piquet-Pellorce, 2MX Organic : “Nous voulons aller vite !”
Xavier Niel, Moez-Alexandre Zouari et Matthieu Pigasse, locaux de la Deutsche Bank. Photo Jean-Christophe Marmara/Le Figaro.
Temps de lecture estimée : 2 minutes

Nommé à la présidence du conseil d’administration de 2MX Organic, Gilles Piquet-Pellorce devrait faire bénéficier la société d’acquisition de son expertise dans la distribution bio.

Déjà au conseil d’administration de 2MX Organic depuis sa création fin 2020, Gilles Piquet-Pellorce vient d’en prendre la présidence. Cécile Cabanis ayant pris la vice-présidence du conseil d’administration de Danone. Le nouveau président de 2MX Organic, devra, avec les fondateurs Mathieu Pigasse, Moez-Alexandre Zouari et Xavier Niel, permettre au spac [special purpose acquisition company] de réaliser plusieurs acquisitions significatives dans les secteurs du bio et de l’équitable. Des prises de participation pouvant être minoritaires ou totales.

Pour mémoire, Gilles Piquet-Pellorce a été l’ancien directeur général de Biocoop et a récemment accompagné Moez-Alexandre Zouari dans sa tentative de rachat de l’enseigne Bio c’Bon reprise finalement par le groupe Carrefour. “Dans le meilleur des cas, notre première prise de participation significative pourrait se faire durant le premier semestre 2021. Nous avons, en théorie, deux ans pour le faire mais les fondateurs veulent aller vite”, explique le nouveau président du conseil d’administration.

A LIRE AUSSI : Confinement : 8 % de nouveaux acheteurs séduits par les produits bio

2MX Organic souhaite cibler les entreprises de la transformation ou de la distribution souhaitant opérer une transformation pour aller vers le bio.

“Nous souhaitons donner une autre dimension au commerce. J’estime que les entreprises qui n’opéreront pas cette transformation vers le bio, l’équitable ou la proximité disparaîtront à moyen et long terme”, poursuit Gilles Piquet-Pellorce.

Il y a quelques semaines, la presse prêtait au spac l’intention de faire une offre d’achat sur l’enseigne Grand Frais. “Le président de Grand Frais, Denis Dumont, en a pris ombrage mais je n’ai pas souvenir d’avoir entendu évoquer cette possibilité. Quoiqu’il en soit, ce type de dossier peut, il est vrai, nous intéresser”, note Gilles Piquet-Pellorce.

Pour mémoire, lors de son introduction en bourse début décembre, 2MX Organic a levé quelque 300 millions d’euros sur Euronext. Le spac aurait-il pu permettre à Moez-Alexandre Zouari de mettre la main sur Bio’C Bon ? Le Tribunal de commerce ayant préféré l’offre de reprise de Carrefour. Sur ce sujet, Gilles Piquet-Pellorce a un avis tranché : “vous savez, en tant que family office, Moez-Alexandre Zouari n’a pas besoin du spac pour racheter Bio’c Bon. Mais oui, ce type d’enseigne fait partie de nos clibles potentielles. Mais nous ne nous arrêterons pas au seul marché français. Nous regardons également ce que l’Europe a à proposer.”

A LIRE AUSSI : Bio c’Bon, l’histoire d’un rachat
Gilles Piquet-Pellorce.

Laisser un commentaire

Fermer le menu